facebook

 
Politique Jeunesse

TPM œuvre pour ses jeunes

Avec la volonté d’assoir sa politique métropolitaine en faveur de la jeunesse et particulièrement en direction des 18-25 ans, TPM a réuni, lundi 27 novembre, l’ensemble des acteurs du territoire mobilisés sur cette thématique. Acteur majeur dans ce domaine, elle coordonne et opère, par le biais de son service jeunesse et proximité, de nombreuses actions d’aides et d’accompagnements, dont l’objectif est le bien-être et l’épanouissement de la jeunesse sur le territoire.

C’est un enjeu crucial pour la Métropole et plus largement pour l’ensemble du territoire régional, le bien-être de la jeunesse est aujourd’hui au centre des préoccupations. Ainsi dans son rôle de coordonnateur, TPM a réuni, lundi 27 novembre, l’ensemble des acteurs du territoire mobilisés sur la thématique.

TPM dispose en effet d’une forte ambition qu’elle porte au regard de ses compétences propres et des enjeux qu’elle se fixe.

On attend des jeunes attractivité, dynamisme et innovation ! Il faut capitaliser et utiliser ses atouts. Vive la jeunesse ! Introduit le président de TPM Jean-Pierre Giran.

TPM capitalise en effet sur la jeunesse du territoire en lui permettant de s’émanciper et d’être autonome ainsi qu'en lui offrant les conditions pour se réaliser, s’épanouir et se projeter sur le territoire.

Depuis 2021, cette volonté s’est concrétisée avec la mise en place du Plan Jeunes coordonné par son service "Jeunesse et proximité", autour de 4 ambitions  :

  • Capitaliser sur la jeunesse, sa vision et sa capacité de résilience.
  • Favoriser l’émancipation avec des mesures d’accompagnement.
  • Améliorer les outils de lutte contre la précarité des jeunes et prévenir l’exclusion.
  • Promouvoir l’attractivité du territoire au service du bien-être des jeunes.

Un rôle de coordonnateur et d’ingénierie au service de la jeunesse

Dans son rôle de coordonnateur et d'ingénierie, la Métropole TPM a mis en place différentes instances de coordination, telles que :

  • Un COPIL Jeunes qui rassemble les principaux acteurs de la jeunesse, du monde universitaire, de la formation, de l’insertion, de l’emploi.
  • Une instance de coordination du Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) à l’attention des jeunes plus vulnérables puisque cette instance réunit les prescripteurs du FAJ, c’est-à-dire les missions locales, les Unités Territoriales Sociales (UTS) du Département…
  • Un réseau des services Jeunesse des Villes pour à la fois, faire un lien sur le public que TPM ne couvre pas et qui va devenir de jeunes adultes, mais également voir les actions qui peuvent être conduites ensemble.
  • Des groupes de travail ont également été initiés au sein de la Métropole, dans le cadre de la Convention Territoriale Globale signée avec la CAF notamment sur l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.
  • Et enfin une instance de participation a été créée : le Conseil de la Vie Etudiante et de la Jeunesse qui se veut notamment être un aiguilleur des politiques jeunesse de la Métropole.
Les acteurs doivent se connaître, se parler, observer leur complémentarité pour finalement chaque fois, faire mieux pour les jeunes. Merci à tous car c'est tous ensemble que, pas à pas, on a mis en place cette politique jeunesse sur notre territoire. S'exprime Caroline Giran, DGA Habitat,Solidarités et Citoyenneté.

Le premier Observatoire de France 

TPM en partenariat avec l’Agence d’Urbanisme de l’Aire Toulonnaise – Audat est en capacité de présenter aujourd’hui un portrait de la Jeunesse du territoire.

Nous sommes partis de la question : "Qu'est-ce qu'un jeune ?" On a essayé de délimiter la Jeunesse en termes de tranche d'âge. Nous avons décidé de nous caler sur celle prise par les services de la Métropole : les 18-25 ans. Je donnerai quelques chiffres : il y a 38 000 jeunes sur la Métropole TPM, ce qui représente 8,5% de la population du territoire. Ils sont répartis de manière disparate, ils sont très présents à Toulon, La Garde et Saint-Mandrier-sur-Mer (villes qui regroupent l'enseignement supérieur et militaire). 51% des jeunes vivent chez leurs parents. La particularité est la représentation des jeunes vivants "hors ménage" (notamment en caserne militaire). Par la suite, 35% des jeunes sont "NEET", c'est à dire sans emploi ni formation. Sur le volet social, on note enfin, la forte proportion de jeunes à être touchés par la pauvreté. Informe Christophe Zaepfel, Agence d'urbanisme de l'aire toulonnaise et du Var (audat.var).

Par ailleurs un observatoire Jeunes a été initié, et c’est le premier observatoire de ce type en France. Ce qui est important, c'est de pouvoir suivre l'évolution des chiffres. Explique Jean-Pierre Giran

Les 4 axes d’actions de la politique Jeunesse de TPM

La citoyenneté et la participation

TPM développe la participation citoyenne des Jeunes par :

  • La mise en place d’une instance de concertation et de co-construction : le Conseil de la Vie Étudiante et de la Jeunesse. Créer un espace de parole, d’échanges, de travail pour des jeunes engagés qui souhaitent participer à l’élaboration des politiques publiques qui les concernent.
  • Un événement Jeunesse mettant à l’honneur des jeunes « méritants » du territoire. Accolé aux Trophées de TPM, il s’agira de mettre en lumière un parcours, un engagement, une insertion en accueillant des jeunes au sein de cette cérémonie officielle.                                                                           

Le logement

La Métropole s’est engagée dans le Programme Local de l’Habitat - PLH à promouvoir et faire émerger des projets permettant aux jeunes et aux étudiants de mieux se loger.

Il s’agit d’une des principales préoccupations des Jeunes, et la Métropole a fait des Jeunes un public prioritaire en ce domaine.

Elle a également retenu le public Jeune (- 30 ans) comme prioritaire dans sa politique d’attribution de logement social et plus largement dans la Convention Intercommunale d’Attribution signée de tous les acteurs du logement. Cet engagement collectif se traduira par une attention particulière sur ces demandeurs afin de les accompagner dans la réalisation de leur parcours résidentiel.

Au-delà du parc locatif, les jeunes ménages ont des difficultés pour accéder aujourd’hui à la propriété. Ainsi, la Métropole mettra en œuvre les outils - tel que le Bail Réel Solidaire - qui permettront de donner la possibilité à ces jeunes ménages d’accéder à la propriété et de se fixer sur le territoire métropolitain.

L’insertion sociale et professionnelle

Donner un avenir aux jeunes est une exigence. Mon expérience m'a appris que les jeunes sont les plus exposés aux difficultés de l'insertion professionnelle. Pour ma part je crois beaucoup en l'apprentissage. S'exprime Josée Massi, vice-présidente de TPM et Maire de Toulon

"L'insertion ce n'est pas une histoire de chiffres, c'est une histoire humaine. L'essentiel, c'est la volonté de faire et de se donner les moyens. Et la Métropole se donne les moyens." Ajoute-elle.

Pour cela, deux champs sont mobilisés par TPM :

  • Le 1er est celui de l’insertion socio-professionnelle, qui consiste à insérer des publics vulnérables s’étant éloignés de l’emploi pour des raisons diverses, C’est une mission dans laquelle la Métropole s’engage dans la mesure où c’est un investisseur important sur le territoire. TPM dispose en effet des supports de l’insertion, à travers les clauses sociales des marchés public ou, avec la mise en œuvre de marchés d’insertion spécifiques. De plus, grâce à l’intermédiation du PLIE avec la Maison de l’Emploi, TPM dispose de l’identification des publics à insérer.
Avec la CAF, TPM a mis en place un parcours BAFA; c'est une nouveauté qui aide les jeunes non seulement à faire leurs démarches pour s'inscrire dans le cadre de la formation, mais aussi à la financer pendant et à la fin du stage avec l'aide à la réussite. Par ailleurs, le soutien au BAFA a été multiplié par 2, il passe de 200€ à 400€ aujourd'hui. Informe Julien Orlandini, directeur CAF du VAR
  • Le 2ème est celui de l’accompagnement des jeunes sur le champ de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en favorisant leur insertion professionnelle.

La qualité et les conditions de vie

Favoriser la qualité de vie et l’épanouissement des jeunes du territoire est une priorité de la Métropole. Il s’agit de créer les conditions qui participent à un bien vivre ensemble, à l’émancipation, à une appartenance au territoire.

Culture, animation, événements, sports, enseignement supérieur et recherche notamment, permettent aux jeunes de s’émanciper, de se sentir bien, d’avoir envie de rester et de se projeter sur le territoire de TPM. La qualité et les conditions de vie des jeunes constituent une préoccupation permanente des politiques publiques.

Quand on regarde les actions, on ne voit que la partie immergée de l'iceberg ! TPM fait beaucoup d'actions. Nous ne sommes pas dans l'assistanat mais dans l'aide, l’accompagnement, la gratuité... et pour ce faire nous travaillons étroitement en partenariat avec les associations, le secteurs privés, les clubs sportifs... Ajoute Arnaud Latil, vice-président de TPM

TPM mène aussi un travail important en partenariat avec les 4 missions locales du territoire.

Nous aidons 14 000 jeunes par an , dont 10 000 habitants de la Métropole. Concernant le FAJ (fonds d'aide aux jeunes), depuis que la Métropole a la compétence, depuis 2020, ce sont 4 000 demandes qui ont été traitées ce qui représente 636 000 € versés. C'est important ! conclut Fratellia Guiol (en charge de la cohésion sociale et la vie des quartiers) 
Actualités 

Actualités

La Métropole TPM, en collaboration avec son prestataire Cy-Clope, déploie depuis le 1er janvier 2024, des réceptacles dest

La Métropole TPM, partenaire de l’école Camondo depuis 2019, a renouvelé lundi 26 février son engagement pour les 5 procha

Le conseil métropolitain s'est réuni ce jeudi 22 février 2024 en Préfecture du Var à Toulon.

Le rapport annuel 2022 sur l'accessibilité recensant l'ensemble des réalisations effectuées par la Métropole TPM

Le tombolo ouest, ce cordon qui comprend la route du sel et la plage de l'Almanarre, est plus que jamais menacé par l