facebook

 

Le Projet Alimentaire Territorial de TPM

Dans le droit fil de sa politique de préservation et de mise en valeur de son patrimoine agricole, la Métropole Toulon Provence Méditerranée s’est engagée dès 2019, dans la construction d’un Projet Alimentaire Territorial afin d’accompagner la transition alimentaire vers une production agricole durable, résiliente et accessible à tous. Il s’agit de favoriser une consommation responsable en travaillant avec l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire du territoire. Après avoir obtenu le premier niveau du label « Projet Alimentaire Territorial » en 2021 : PAT Émergent, le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire décerne en 2024 à la Métropole, le niveau 2 du label : PAT en action pour une durée de 5 ans.

Proximité et qualité pour tous

Trouvant son origine dans la Loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt du 13 octobre 2014, le Projet Alimentaire Territorial (PAT) prône l’accès pour tous à une alimentation durable, de proximité et de qualité en rapprochant l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire d’un territoire.

Le PAT intervient dans de multiples domaines tels que le soutien à une agriculture durable, l’économie circulaire, la protection de l’environnement et de la biodiversité, la nutrition et la santé ainsi que dans la lutte contre la précarité alimentaire.

Les lois Egalim de 2018 et 2021 ont tracé les grandes lignes du PAT notamment en termes d’approvisionnement de la restauration collective, de réduction du gaspillage alimentaire et de lutte contre la précarité alimentaire.

En 2021, dans le cadre de l’appel à projet lancé par le Programme National de l’Alimentation, la Métropole a obtenu le premier niveau du label (« PAT émergent ») pour une durée de 3 ans.

Durant cette période, Toulon Provence Méditerranée a établi une gouvernance harmonieuse avec toutes les parties prenantes du Projet pour aboutir à une feuille de route nourrissant 4 grandes ambitions :

  • Amener le territoire vers plus d’autonomie et de résilience alimentaire
  • Ancrer une économie circulaire vertueuse
  • Développer une alimentation durable, disponible et accessible au plus grand nombre
  • Coconstruire un PAT métropolitain vivant qui s’inscrit dans la durée

Obtenue en 2024, la labellisation de deuxième niveau (« PAT en action) pour une durée de 5 ans, va s’attacher à la mise en pratique d’actions avec l’ensemble des partenaires et acteurs impliqués.

Une démarche collective et participative pour la résilience alimentaire du territoire

En tant qu’animateur et cheffe de file du PAT métropolitain, Toulon Provence Méditerranée a créé plusieurs instances de gouvernance et de concertation avec les acteurs locaux, les décideurs politiques, les services experts et compétents de la métropole en termes d’environnement, de gestion des déchets, de précarité alimentaire et les partenaires financiers du projet (comité de pilotage, comité technique et comités de pilotage techniques). Ensemble ces acteurs mènent des réflexions et prennent des décisions aboutissant sur la mise en place d’actions concrètes.

La reconquête des friches agricoles et la préservation du foncier agricole

Depuis 2015, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture du Var et la SAFER, la Métropole mène des actions offensives et défensives en matière de stratégie foncière agricole (Préservation du foncier agricole, Reconquête des friches et installation de producteurs sur des terres acquises par la Métropole, accompagnement des communes à la création de zones agricoles protégées…).

Le développement des circuits-courts

TPM soutient le développement des circuits de proximité qui garantissent le lien producteur/consommateur, l’origine et la qualité des produits et permettent d’assurer une juste rémunération des producteurs.

Avec la Chambre d’Agriculture du Var, la Métropole participe à l’équipement et à l’animation de trois Marchés de Producteurs de Pays (MPP) à Toulon, au Pradet et à Ollioules et, plus récemment à la création d’un magasin de producteurs : Terres d’Hyères.

Le diagnostic de la restauration collective

De 2021 à 2023, une enquête a été menée sur la restauration collective en milieu scolaire, médico-social et militaire pour analyser notamment le mode d’approvisionnement, la composition des menus, estimer le gaspillage alimentaire et connaître les initiatives inspirantes et reproductibles des établissements en termes de gestion des déchets alimentaires et non-alimentaires, d’éducation au goût, d’approvisionnement en produits durables, de sensibilisation, ....

Cette enquête offre une vision sur 312 structures soit un volume de 52 000 repas/jour. L’étude a permis d’observer l’atteinte des objectifs de la Loi Egalim par les établissements.

Concernant l’approvisionnement, un nombre croissant de structures ont recours à des produits durables ou bio et nombreuses sont désireuses de se fournir localement.

En matière de lutte contre le gaspillage alimentaire et de gestion des déchets, une grande majorité des structures interrogées ont mis en place des actions pour lutter contre le gaspillage, trier ou valoriser les déchets.

La majorité des acteurs de la restauration collective souhaitent être accompagnés dans le cadre du PAT TPM.

Leurs principales attentes portent notamment sur une la mise en relation avec le tissu productif local et la mise en réseau pour partager les bonnes pratiques, mutualiser les moyens et mettre en place des projets commun comme le compostage, par exemple.

Un Projet qui a de l’avenir

Les premières actions entreprises par la Métropole et ses partenaires dans le cadre de sa politique agricole et de l’émergence de son PAT portaient principalement sur la reconquête des friches à des fins d’installation agricole et le développement de la vente en circuits courts. Désormais, le PAT Toulon Provence Méditerranée va poursuivre ses efforts afin de favoriser un accès à tous à une alimentation de qualité et ancrer le territoire vers plus de résilience et de durabilité.

La mise en place de cueillettes solidaires pour lutter contre la précarité alimentaire

Les cueillettes solidaires, ou « glanage », consistent à venir récolter les surplus de production directement sur les exploitations agricoles, afin de les redistribuer aux associations d’aide alimentaire ; un moyen de lutter à la fois contre le gaspillage alimentaire et la précarité alimentaire.

La formation des acteurs de la restauration collective pour la mise en place des pratiques durables

Ce parcours de formation co-construit avec les acteurs de la restauration collective permettra de les accompagner dans la mise en place de pratiques durables mais aussi en matière de sensibilisation des convives et équipes encadrantes.

Réalisation d’un annuaire des producteurs locaux à destination de la restauration collective

Il s’agira d’établir suite à un diagnostic exhaustif, un catalogue répertoriant l’ensemble des productions alimentaires et producteurs répondant aux besoins des établissements de restauration collective et/ou associations caritatives.

En chiffres

  • 457 PAT en France (mars 2024)
  • 32 PAT pour la Région Sud soit 9 pour le département du Var,
  • 6 727 hectares situés en zone agricole dont 2 746 ha en production pour la Métropole TPM
  • 536 exploitations agricoles, dont 92 en bio sur le territoire métropolitain
Actualités 

Actualités

Le Festival International de la Piste se déroulera au Vélodrome TPM à Hyères les 25 et 26 mai 2024.

Pour les particuliers qui souhaitent s'offrir un Vélo a Assistance Electrique pour se déplacer, la Métropole vous acc

Clément Rouvier, diplômé du DNA option Design en 2019 à l’ESADTPM et d’un master d’architecture d’intérieur de l’école Cam

L’absence de permis constitue l’un des premiers freins d’accès à l’emploi ou à une formation.

Avec l'arrivée de l'été, la Métropole TPM et son réseau Mistral s'adaptent à vos besoins pour que vous puis