facebook

 
Vendée Globe 2020

Le Cap Horn en ligne de mire

Après plus de deux mois en mer, les deux toulonnais Clément Giraud – Compagnie du lit / JILITI et Sébastien Destremau – Merci, respectivement 23e et 26e sont autour du point Nemo, le point le plus éloigné de tout continent sur le globe. Alors que la tête de course longe le Brésil, Sébastien Destremau - Merci a une casse importante et Clément Giraud se rapproche du passage du Cap Horn. Ils étaient tous les deux en direct avec Le Liberté, à revoir en replay, direction le Vendée!

Clément Giraud – Compagnie du lit / JILITI / les yeux rivés sur le Cap Horn

En 23e place, toujours dans le peloton de Miranda Merron, Clément entre dans une semaine délicate, un gros coup de vent depuis lundi, puis une dépression puissante et longue, dès le milieu de la semaine. Et le passage du Cap Horn comme prochaine étape.

En revenant sur ces derniers jours de navigation, le marin partageait sa communion avec son bateau après deux mois de course, et sa rencontre avec des dauphins, leur amusement à surfer avec le bateau. 

Mais aussi la tempête qui le talonne et sa course contre la montre...

Message de ce matin jeudi 14 : "J’ai profité de la dorsale (zone sans vent) de cette nuit pour monter réparer le guindant de mon J2, affaler et réparer ma grand-voile, et quelques ajustements de ris… Graissage des systèmes de safrans et plein d’autres trucs. J’ai été rapide sur l’eau, mais pas hyper efficace avec les 3 heures de molle, c’était très « timing ». Elle n’a pas servi à rien cette molle, mais il me fallait absolument faire ces réparations et préparations. De ce fait, un peu fatigué, mais content que les dossiers en cours ne dégénèrent pas. Maintenant c’est la course contre la montre pour rester positionné devant cette grosse dépression et prendre juste le vent dont j’ai besoin pour le Horn. Pas le droit à l’erreur ou à la casse sinon la sanction serait terrible. J’ai l’impression d’être sur un fil. C’est excitant et angoissant en même temps, ça me rappelle les sessions de surf quand la houle cyclonique rentrait."

 

Sébastien Destremau – Merci / le phoenix du Vendée

Alors qu'il venait de régler ses problèmes de pilote et de barre, après de nombreuses réparations, lui valant le surnom de "Phoenix du Vendée" par Charles Berling, Sébastien Destremau – Merci, vient de constater une fente importante à l'avant de son  bateau, "le bout dehors est craqué" 

Entouré de son équipe technique et du concepteur du bateau, il cherche des solutions de réparation et de navigation en sureté malgré l'impossibilité d'utiliser son gennaker:

"En arrivant à l’avant, je découvre une belle fente qui traverse le bout dehors de part en part. Un coup d’œil sous l’étrave et j’ai carrément l’impression que le bout dehors est cassé et se désolidarise du bateau. (...)

On a vraiment de la chance de pouvoir encore utiliser notre grand J2. Pour les gennaks, c’est un peu dommage et cela risque de pas mal nous ralentir dans certaines conditions. J’espère que vous n’êtes pas trop pressés de nous voir arriver parce que ce nouvel incident risque de nous mettre légèrement en retard…”

 

Le Liberté - Thema Passion Bleue - Tous les mercredis à 19h - A revoir ici 

Actualités 

Actualités

Le 26 février prochain, les adeptes de l’athlétisme pourront suivre en direct sur Facebook TPM Terre de Sport, le meeting

Un grand bravo au toulonnais Clément Giraud, qui a franchi la ligne d’arrivée de son premier Vendée Globe hier matin à 10h

Malmenée par le mistral, le soleil et la pluie, la fresque peinte par Oscar Dominguez en 1954 sur les murs de la légendair

La Métropole TPM, le Bataillon des Marins-pompiers de Marseille et la Région Sud PACA mettent en place une coopération pou

Clément Giraud - Compagnie du Lit/JILITI prévoit d'arriver ce mardi 16 février aux Sables d'Olonnes, entre 6 et