facebook

 
Environnement

TPM expérimente le ré-ensablement écologique à La Seyne

La Métropole TPM, dans le cadre de sa compétence Concessions de plages, mène des travaux de retroussement de sable sur la plage des Sablettes Mar-Vivo à La Seyne-sur-Mer. Cette expérimentation - consistant en la remontée du sable dans la partie immergée jusqu'à la dune - est une première sur le territoire de TPM. Ces travaux ont pour finalité le ré-ensablement en période estivale de la partie Mar-Vivo, afin de permettre le cheminement pédestre et maintenir les lots de plages dans ce secteur à forte érosion.
La plage et la zone de baignade sont fermées au public du lundi 11 au vendredi 15 janvier de 8h à 17h*.

Pour retrouver le sable de la plage des Sablettes Mar-Vivo

Les travaux de retroussement de sable ont commencé ce mardi 12 janvier. Cette opération - consistant en la remontée du sable dans la partie immergée jusqu'à la dune située en arrière plage – a pour finalité le stockage du sable sous forme de dunes de protection sur la plage des Sablettes en période hivernale et in fine, le ré-ensablement en période estivale de la partie Mar-Vivo, sous forme de mille-feuille de posidonie. Cette première phase de travaux menés par TPM a un coût de 20 000 euros HT.

Cette solution de ré-ensablement écologique - c'est à dire en prélevant du sable immergé sur place et non pas du sable de carrière - est issue d’un retour d’expérience positif sur d’autres communes littorales.

"Nous menons ici une opération test, il faudra prendre le temps d'en analyser les résultats, et ne pas écarter d'autres solutions éventuelles", a notamment déclaré Gilles Vincent, vice-président de TPM en charge du développement durable. 

Lutter contre l'érosion de la plage des Sablettes

La plage de Mar-Vivo les Sablettes peut être scindée en deux zones distinctes.

Le secteur de Mar-Vivo est une plage de largeur réduite du fait de phénomènes d’érosion, accentués par la présence de murs de propriété privée et du mur de la promenade Charcot. Les vagues lors des tempêtes vont heurter le mur et emmènent le « sable » qui est emporté vers l’Est par des courants latéraux de dérive littorale.

Le secteur des Sablettes est constitué d’une plage beaucoup plus large avec en arrière plage une dune et un parc. Cette zone n’est pour l’instant pas concernée par les phénomènes d’érosion car, lors des tempêtes, les vagues ont la latitude pour perdre de leur puissance en remontant le long de la plage jusqu’à la dune, limitant l’export en mer des matériaux « sable ».

En revanche lors des tempêtes hivernales, il arrive régulièrement que l’on observe des phénomènes de submersion marine avec des vagues qui pénètrent jusque dans le parc par les points d’accès à la plage. La dune et les ganivelles protègent en partie et piègent également le sable emporté par le vent, mais il a été nécessaire de compléter le dispositif par des GBA pour faire face aux plus fortes tempêtes.

"Plusieurs actions ont été menées sur notre littoral, mais nous avons souhaité ne plus utiliser de sable de carrière, et TPM nous a entendu", a déclaré Nathalie Bicais, maire de La Seyne-sur-Mer.

Une expérimentation écologique : le retroussement du sable et le mille-feuille de posidonies

L’objectif est donc de trouver une alternative à des rechargements de la plage par des matériaux extérieurs (sable de carrière ou autre). Il s’agit d’utiliser le sable présent dans les premiers mètres du bord de la plage dans le cadre d’une opération de retroussement et de reprofilage.

Le sable extrait est moins susceptible d’aboutir dans le port, de plus son stockage sera effectué pendant l’hiver, en arrière de plage, protégeant de fait la dune et les risques de submersion marine dans le parc Braudel.

Après les dernières largades de juin et avant le démarrage de la saison estivale, le stock de sable sera enlevé du secteur des Sablettes pour être redéposé en avançant vers le secteur de Mar-Vivo. Les posidonies disponibles à ce moment-là - celles présentes sur la plage - seront alors utilisées en complément et sous couche dans le cadre d’un mille-feuille. Au fur et à mesure de l’avancée vers le secteur de Mar-Vivo et de la progression des engins il y aura un retroussage complémentaire du sable présent au droit des zones de rechargement selon la même méthodologie que celle mise en œuvre en hiver sur le secteur des Sablettes.

3 phases de test avant le printemps

Phase 1 : phase test de retroussement réalisée en janvier 2021 - objectifs :

  • Réalisation avec l’intervention d’une pelle à long bras de 18 m, des retroussements successifs à distance de 50 m les uns des autres le long de la plage des Sablettes (zones de retroussement 1 à 5) pour voir où se situe le sable et s’il y a des différences notables le long de plage.
  • Mesurer la turbidité – trouble de l’eau -  générée par l’opération et la nécessité ou non de mettre en place un rideau anti turbidité.
  • Déterminer la quantité de sable pouvant être extraite par demi-journée et évaluer le stock obtenu au regard de ce qui sera nécessaire pour le ré-ensablement du secteur de Mar-Vivo.
  • Etudier comment évolue le profil de plage sous l’eau et observer si l’effet du retroussage disparait au fur et à mesure du temps.
  • Impact visuel du dépôt en arrière de plage du sable. Le sable sera disposé entre chaque point d’entrée de la plage et ne dépassera pas en hauteur celle des ganivelles des dunes (zones de stockage 1 à 5).

Phase 2 – optionnelle - nouvelle phase de retroussement :

  • Cette phase sera activée si l’opération test a fonctionné mais que la quantité de sable extraite dans la phase 1 est insuffisante. Elle sera réalisée en hiver ou au printemps. Et serait mise en œuvre sur tout le linéaire de la plage des Sablettes où un stock de sable mobilisable aura été identifié.

Phase 3 : ré-ensablement secteur de Mar-Vivo en mille-feuille de posidonies

  • Entre mi-juin et début juillet, le sable issu du retroussage stocké en arrière de plage sera chargé par une pelle sur un tombereau, puis transporté vers le secteur de Mar-Vivo. Le sable sera déposé en avançant au fur et à mesure pour trouver une largeur de plage suffisante pour que les engins puissent progresser vers l’Ouest jusqu’au bout de la plage de Mar-Vivo.
  • Les posidonies mortes disponibles sur la plage seront utilisées en sous couches sur le secteur de Mar-Vivo pour gagner en volume dans le cadre de la réalisation d’un mille-feuille.

En parallèle de ces opérations, sera réalisée si nécessaire une dernière opération de retroussement par une pelle à long bras qui pourra cheminer sur la plage nouvellement rétablie. Le retroussage sera réalisé progressivement en remontant de l’Est vers l’Ouest et le sable directement déposé au droit de la zone du retroussage pour compléter le volume de sable déposé.

Les travaux pourront être reportés et/ou décalés en fonction des conditions météorologiques

Actualités 

Actualités

Après une visite du chantier du futur Institut des Professions de Santé à Montéty qui accueillera à la rentrée 2023, 2740

L’année 2020 qui vient de s’écouler restera dans nos mémoires comme une année marquée par une crise sanitaire et économiqu

Après plus de deux mois en mer, les deux toulonnais Clément Giraud – Compagnie du lit / JILITI et Sébastien Destremau – Me

La Métropole TPM, dans le cadre de sa compétence Concessions de plages, mène des travaux de retroussement de sable sur la

Solidaire et responsable, je m’engage avec le réseau Mistral !