facebook

 
Opéra de Toulon

Jérôme Brunetière, nouveau directeur de l’Opéra de Toulon

Une nouvelle ère s’ouvre sur le prestigieux Opéra métropolitain avec la nomination de son nouveau directeur, Jérôme Brunetière qui succède à Claude Henri Bonnet. Cette haute personnalité du monde culturel prendra officiellement ses fonctions en septembre 2022, à un moment charnière de la vie culturelle de l’Opéra, avant une longue période de travaux.

La nouvelle a été publiquement annoncée ce jeudi 19 mai ! Après examen des différents projets en concurrence pour le poste de directeur de l’Opéra de Toulon, les instances décisionnelles de la Métropole TPM, du département et de la Ville de Toulon ont définitivement arrêté leur choix sur Jérôme Brunetière, un homme d’expérience et de terrain.

C’est un moment historique pour l’Opéra de Toulon, établissement prépondérant pour notre territoire métropolitain et varois. Je souhaite d’abord saluer le travail et l’engagement professionnel de Claude-Henri Bonnet, directeur de l’Opéra de Toulon depuis 2002, qui a su au fil de toutes ces années être au service d’un projet construit de manière passionnée et inventive. Et je souhaite la bienvenue, Jérôme Brunetière, qui a désormais la charge de le diriger. Introduit le président de TPM Hubert Falco

Cette nomination s’inscrit ainsi dans une continuité historique de l’Opéra depuis Ferdinand Aimé, Lucien Revest, Guy Grinda et Claude-Henri Bonnet, tous ayant contribué, à leur manière et selon les tendances de l’époque, à son rayonnement.

Jérôme Brunetière élu à l’unanimité

Après l’appel à candidature passé en décembre dernier, 24 candidatures de très haute qualité, françaises mais aussi internationales, ont été reçues par le conseil d’administration le 15 février dernier.

8 candidats ont été retenus, Jérôme Brunetière a été élu à l'unanimité car son projet nous a semblé être le meilleur pour l'Opéra de Toulon. Informe Yann Tanguy, président de l'EPCC - Opéra de Toulon

Le jury composé des représentants de la Métropole TPM et du Département du Var (financeurs de l’établissement culturel) ainsi que plusieurs personnalités qualifiées s’est tenu les 5 et 6 mai derniers à Toulon et ont élu à l’unanimité Jérôme Brunetière.

Ces derniers ont ainsi accueilli favorablement son projet global pour l’Opéra TPM, appréciant sa personnalité et son esprit de renouveau autant que son sens de la conciliation.

Un homme de culture, passionné et aux multiples expériences

Jérôme Brunetière, c’est en effet, jusqu’à sa nomination officielle en septembre prochain, le secrétaire général du Festival d’Aix en Provence, et le directeur de l’Académie et de Programmation Méditerranée.

Pour le présenter brièvement, après un cursus à HEC Paris, il poursuivi des études musicales à Copenhague puis à Genève. Il participe alors à de nombreuses productions lyriques du Grand Théâtre de Genève et de l’Opéra de Lausanne en tant que choriste.

En 2004, il décide alors de rejoindre l’Opéra national de Paris en tant que directeur commercial et marketing et accompagne les premières saisons de Gerard Mortier au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille.

En 2007, il est nommé secrétaire général du Festival d’Aix en Provence où il mène le développement des publics et notamment la création des nouveaux services éducatifs et socio-artistiques consacrés à l’ouverture des activités du Festival aux publics les plus diversifiés. 

En 2020, il crée la Scène Numérique du Festival pendant le confinement pour garder le contact avec le public malgré l’annulation de l’édition en raison du Covid. Cette même année, Pierre Audi lui confie également la responsabilité de l’Académie du Festival, ainsi que de l’Orchestre des jeunes de la Méditerranée et le charge de la programmation de l'ensemble des concerts et des petites formes scéniques, qui sous l’appellation « théâtre musical », enrichissent la programmation au Festival.

En plus de ses responsabilités à Aix, il conseille de 2015 à 2017 le directeur d’Opera Philadelphia, David Devan, pour la création du Festival O qui a repositionné Opera Philadelphia dans le paysage lyrique nord-américain.

Il a également été de 2007 à 2013 membre du conseil d’administration d’Opera Europa.

Son projet entre renouveau et continuité

Jérôme Brunetière saisit la période de transition que va vivre l’Opéra de Toulon, avec un hors les murs, puis un retour dans le bâtiment totalement rénové place de l’Opéra, ce qui créera naturellement les conditions d’un changement.

Je suis très honoré d’avoir été choisi pour être le nouveau directeur de l’Opéra de Toulon. Je connais la force et l’attrait que le public a pour ce lieu, je tacherai d’être à la hauteur de ma tâche.

Très sensible à l’ouverture et l’accès à la culture pour tous les publics, il est aussi à l’aise dans la musique baroque, la musique traditionnelle que dans le contemporain le plus radical.

J’entends cultiver la curiosité du public tout en étant extrêmement fidèle aux grandes œuvres répertoires. Je suis aussi très attentif aux jeunes chanteurs. Ayant dirigé une académie de jeunes artistes, c’est quelque chose qui me tient à cœur, c’est pourquoi j’aimerais programmer de nombreux jeunes chanteurs dans les productions à venir de l’Opéra.

Enfin, il défend un projet bâti sur « une vision : monter une nouvelle marche pour affirmer la place de Toulon sur l’échiquier de l’opéra et de la culture. Une progression qui se construira par l’excellence artistique, l’audace mais aussi par une attention permanente à l’adhésion du public au projet. Une vision large du public, ceux qui viennent et achètent des billets, mais aussi toutes ceux vers qui l’Opéra doit aller. »

Entre tradition et découverte, le public métropolitain appréciera, sans conteste, ce souffle de renouveau.

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Les comptes de gestion et des comptes administratifs pour l’exercice 2021 ont été votés ce mardi 28 juin à l’occasion du c

Tourné vers le design à Hyères et vers l’architecture d’intérieur à Toulon, le festival Design Parade a dévoilé les lauréa

Le 6° Festival international d’architecture d’intérieur, Design Parade, a ouvert ses portes hier, à Toulon, avec un parcou

Il aura fallu 3 ans et 122 000 tonnes d’enrochements pour conforter une Grande Jetée déstabilisée par les coups de mer.

Dans le cadre de son partenariat avec l’association « 888 road to the 24h » représentée par son Président Fabrice ROSSELLO