facebook

 
MUSIQUE / CNRR

Prévention des risques auditifs au Conservatoire

Le Conservatoire National à Rayonnement Régional organise, en partenariat avec AuditionSolidarité, trois journées de sensibilisation aux risques auditifs du 17 au 19 décembre.

 

Une dizaine d'interventions de Jean-Yves Paquelet de l'association AuditionSolidarité ont été programmées sur les trois journées. Cette campagne de sensibilisation est destinée aux enseignants et aux élèves de l'école de musique, au personnel concerné, mais aussi aux parents. Chaque musicien amateur ou professionnel, chaque personne aimant la musique est concernée et grâce à la connaissance des risques, pourra changer ses habitudes; en protégeant ses oreilles et en adoptant les bons réflexes pour préserver son capital auditif.

Mercredi 17 décembre, nous étions avec l'orchestre symphonique junior du Conservatoire et leur professeur pour assister à la conférence de M. Paquelet. Membre de l'association AuditionSolidarité, saxophoniste et ancien directeur d'une école de musique, l'intervenant sait de quoi il parle. En amorce il renseigne les enfants sur le fonctionnement de l'appareil auditif, ce qui peut le fatiguer ou l'endommager, et étaye son propos d'exemples concrets. "Les dommages sont irréversibles, même si l'on ne ressent pas de douleur" prévient-il. De nombreux tests sont réalisés avec les jeunes musiciens. Le trombone, la trompette, le violon, la batterie,... les décibels diffèrent en fonction des instruments. Nous apprenons ainsi que dans le silence, il y a 40 décibels. Le seuil de danger se trouve à 90 décibels et celui de la douleur à 120 décibels. "Il faut réduire le temps d'écoute de la musique en fonction des décibels. Ainsi, il est important de faire des pauses, même lors de répétitions" poursuit-il. L'objectif pour ces jeunes musiciens est d'adapter leur pratique. De simples gestes comme porter des bouchons d'oreilles peuvent leur permettre de jouer sans prendre de risque. Des conseils qui auraient permis au professeur présent de ne pas abîmer ses oreilles. "Je suis victime d'acouphènes en permanence. Pour la musique je n'ai pas de problème, mais lors de conversations, il y a des sons que je ne perçois plus". Ce pianiste s'entraînait 12 heures par jour et a endommagé son appareil auditif.

Des conseils très pratiques pour tout un chacun. Pour les amateurs de musique, il suffit de baisser le volume de la radio dans la voiture, ou de s'éloigner des enceintes lors des concerts. Le son des fichiers mp3 que nous écoutons quotidiennement est trop compressé, sans nuance ni dynamique. Ainsi, il est important de varier les écoutes. 

L'association AuditionSolidarité est une association qui intervient gratuitement dans les écoles et conservatoires de musique et sensibilise chaque année plus de 50 000 musiciens à prendre soin de leurs oreilles*. Elle appareille également des enfants dans le monde entier, et en France, les personnes en grande précarité. 

 

*Avec le soutien du Ministère chargé de la santé et l'INPES

En savoir plus 

Rendez-vous sur le site d'AuditionSolidarité

Actualités 

Actualités

Ce vendredi 6 décembre, la Métropole et la Marine nationale ont présenté le projet du futur jardin paysager de 3400 m² et

La Métropole Toulon Provence Méditerranée sera présente au Salon SIMI qui se tiendra les 11, 12 et 13 décembre 2019 à Pari

Depuis quelques mois, Aclees foveatus ou charançon noir du figuier, un coléoptère originaire d’Asie, a hélas fait son appa

La Maison du Patrimoine à Ollioules, entièrement réhabilitée, se prépare à accueillir très prochainement ses futurs visite

Dans le cadre de la "Saison Picasso" et du Parcours Culturel des écoles, l’Opéra TPM propose une action de sensi