facebook

 
Exposition à la villa Tamaris

« Que faire avec 5 litres de peinture ? »

En résidence d’artiste au lycée Beaussier de janvier à mai 2015, Marie-France Lejeune expose à présent son travail à la villa Tamaris.

Déjà accueillie en 2013 à la villa Tamaris, Marie-France Lejeune investit à nouveau les murs du centre d'art avec comme point de départ à son travail "la peinture comme matière". Son art consiste à transformer la matière (de la peinture acrylique) en objet. Pour cela, Marie-France Lejeune superpose de nombreuses couches de peinture puis les découpe et les sculpte. Le résultat est surprenant !

Lors de cette résidence, elle s’est fixée l’objectif de créer 10 représentations constituées uniquement de 5 litres de peinture.

C’est au lycée Beaussier à La Seyne-sur-Mer que l’artiste s’est installée durant 5 mois dans le but de mettre en place, en résonance à son travail personnel, une recherche avec les écoles primaires, collèges et lycées de la ville. Au total, ce sont 352 élèves de tous âges qui ont travaillé autour de la thématique de la perspective. Ce projet vise à créer un véritable parcours de sensibilisation pour les élèves autour de la rencontre avec l’artiste, et d’acquérir ainsi une culture artistique personnelle et développer leurs moyens d’expression. C’est autour d’un goûter que les élèves ont découvert leur travail sur les murs de la villa Tamaris le mardi 2 juin.

L’exposition de Marie-France Lejeune et des élèves est à découvrir jusqu’au 28 juin.

Un partenariat entre l’Éducation Nationale, la DRAC, la Région et TPM a permis cette résidence d’artiste et l’association des différentes classes.
 

Actualités 

Actualités

Le conseil métropolitain s'est réuni ce jeudi 22 février 2024 en Préfecture du Var à Toulon.

Le rapport annuel 2022 sur l'accessibilité recensant l'ensemble des réalisations effectuées par la Métropole TPM

Le tombolo ouest, ce cordon qui comprend la route du sel et la plage de l'Almanarre, est plus que jamais menacé par l

C’est un évènement: dans le cadre de son odyssée olympique, le Belem, classé dernier grand voilier français du XIXe siècle

Le mercredi 21 février et dimanche 25 février, à l’occasion de la journée de la violette, les amateurs de cette petite fle