facebook

 
Vendée Globe J-2

FaceOcean sur la ligne de départ!

Dimanche 6 novembre à 13h, 29 skippers prendront le départ du Vendée Globe. Le toulonnais Sébastien Destremau, à la barre de FaceOcean, relève ce défi sportif et personnel.

Plus que quelques heures avant le grand départ: 29 navigateurs relèvent cette année la grande aventure en solitaire du Vendée Globe:  sans escale et sans assistance, ils vont tenter de faire le tour du monde à la voile, soit 23 000 miles, en passant par 3 cap mythiques, le Cap Bonne Espérance au sud de l’Afrique du Sud, le Cap Leeuwin au sud de l’Australie, et le Cap Horn à la pointe de l’Amérique du Sud. Le record est pour le moment de 78 jours et 2 heures.

Le skipper toulonnais Sébastien Destremau sera dimanche sur la ligne de départ, soutenu par TPM et tout le territoire. Et pour les navigateurs virtuels, l’aventure est désormais accessible sur Virtual Regatta: l’occasion de partager cette expérience unique avec Sébastien Destremau jusqu’à la ligne d’arrivée, dans environ 100 jours. A 52 ans, le skipper et journaliste sportif s’est donné un challenge personnel: le Vendée Globe sera sa dernière grande aventure. Il n’a pas d’ambition de classement sa victoire sera de boucler son tour en solitaire... Il nous confie « me retrouver seul en mer pendant 100 jours représente une grande inconnue pour moi et même, je l’avoue, une appréhension. Je n’ai qu’un objectif : terminer ».

Ne manquez pas ce rendez-vous tant attendu pour soutenir le skipper français Sébastien Destremau à surmonter "l’Everest des Mers".

Actualités 

Actualités

Le quartier de la créativité et de la connaissance vous ouvre ses portes !

Aux côtés des villes portuaires de Marseille et Nice, Toulon fait partie du dispositif lancé par la Région Sud "Escal

Le CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas qui s’est tenu du 7 au 10 janvier, est le plus grand salon mondial dédié à

Ce sont des marionnettes en papier qui évoluent dans ce spectacle.

Ils sont jeunes, ils sont remplis d’espoir et ont toutes les raisons de l’être parce qu’ils ont un avenir sportif promette