facebook

 
Confinement

Les équipes métropolitaines sur le front malgré l’épidémie

Propreté, collecte des déchets, déchèteries, assainissement, eau potable, transports, voirie, ports, espaces naturels… Depuis le début du second confinement le 29 octobre, les services métropolitains sont en ordre de bataille pour faire face à la crise sanitaire de la COVID 19. Mobilisés au quotidien sur le terrain, pour assurer la continuité du service public de proximité, ils vous accompagnent tout au long de cette nouvelle période.

Alors que le pays est engagé dans un combat sanitaire inédit pour lutter contre la propagation de la COVID-19, la Métropole TPM mobilise une nouvelle fois l’ensemble de ses équipes pour soutenir la vie du territoire pendant cette deuxième période difficile.

TPM réaffirme son engagement auprès des habitants

Contrairement au confinement du mois de mars, l'ensemble des services publics aux usagers reste ouvert et toutes les activités de la collectivité sont maintenues sur l’ensemble du territoire. Les équipes métropolitaines en première ligne ont ainsi dû rapidement s'adapter aux mesures décidées par l’État. Tout en veillant à se protéger et à protéger les usagers, ils assurent quotidiennement, et selon l’évolution de la situation, le bon fonctionnement des services publics dits « essentiels » à la population.

Les agents de terrain mobilisés  

Pendant cette crise inédite, la Métropole et ses agents assurent ainsi parfaitement la continuité du service public, et ce malgré des conditions sanitaires contraignantes.

La Métropole a notamment déployé tous les moyens nécessaires pour protéger ses agents afin qu’ils puissent assurer leurs missions d’intérêt général dans la plus grande sécurité et en limitant les risques auxquels ils sont exposés.

Quant aux agents eux-mêmes ils suivent à la lettre toutes les recommandations et règles sanitaires de protection et de distanciation sociale pour éviter toute propagation du virus aux usagers. Une organisation et des gestes qui font maintenant partie de leur quotidien. 

Traitement des déchets : mobilisation en continu et appel au civisme

Tout l'enjeu de la collecte métropolitaine est d'assurer la continuité du service public pour maintenir l’hygiène publique tandis que les agents d’exploitation (collecte et propreté urbaines), exposés au virus, sont en première ligne en contact direct avec d'autres citoyens.

Pour accomplir leur mission en toute sécurité, ces agents dont le rôle est crucial, ont adopté les gestes barrières et sanitaires réglementaires (distanciations, port du masque, des gants, lavages réguliers des mains, gel hydrologique…) afin d’assurer normalement les services de collecte des ordures ménagères sur l’ensemble du territoire.

La Métropole incite donc les citoyens à bien respecter les règles sanitaires en vigueur ainsi que les gestes barrières dans les déchèteries :

  • Le respect de la limite fixée à 2m3 par le règlement des déchèteries;
  • Le port du masque est obligatoire sur les sites, vous devez venir avec votre propre masque. Ces derniers doivent être ensuite mis dans un sac à part avant d'être jetés à la poubelle, 24h après.
  • Il est conseillé de porter des gants et de venir avec ses propres outils (diable, pelle,…);
  • Le vidage des véhicules doit se faire sans l’aide des agents.

Et attire l'attention sur le fait que les masques doivent être mis dans un sac à part avant d'être jetés le bac à ordures ménagères, 24h après seulement.

Transport : continuité et aménagements des transports

La Métropole avec le réseau Mistral s’est engagée dès le début de la crise à maintenir les transports au niveau de service le plus élevé possible afin de préserver la vie économique et sociale du territoire. Le réseau a ainsi préservé, sur l’ensemble de TPM et jusqu'au 28 octobre, une offre de service adaptée avec 85% des services assurés, tenant compte de la baisse de la fréquentation mais qui permet de garantir la desserte des hôpitaux et cliniques, des établissements scolaires, des entreprises. Les lignes essentielles, maritimes, Base Navale, les services de transport scolaires et PMR (personne à mobilité réduite) fonctionnaient à 100%. Les autres lignes à 70 et 50% avec une offre normale en heures de pointes.  De plus, un service de Transport à la demande, sur réservation, en soirée de 21h à 00h30 les jeudis, vendredis et samedis a également été mis en place pour favoriser les déplacements des personnels de santé. Enfin, pour assurer l’accueil, la vente et l’information des clients en maintenant ouvertes les agences commerciales et la Maison de la Mobilité et en renforçant le centre d’appel téléphonique.

Le réseau Mistral est à nouveau opérationnel à 100% depuis le samedi 28 novembre, avec 100% des lignes et services assurés : plus d'infos

Les objectifs tout au long de cette période de crise ont ainsi été d’assurer la sécurité des voyageurs tout en limitant l’exposition des conducteurs, en faisant respecter les règles essentielles par les usagers : port généralisé du masque, respect de la distanciation physique autant que possible, nettoiement et désinfection quotidienne des véhicules, contrôle de l’accès et notamment de la possession de titres de transport. Pour ce faire, le réseau a mis en place un accompagnement du service contrôle en partenariat avec les forces de l’ordre (Police nationale, municipale, gendarmerie de La Valette…) afin de veiller au bon respect des bons gestes : validation des titres de transport, port du masque.

« C’est une situation inhabituelle, mais nous sommes un service public de proximité et nous sommes là pour les gens, pour assurer dans les meilleures conditions leurs déplacements au quotidien. Donc on a fait comme tout le monde, on s’est adapté à la situation. Toutefois, ce deuxième confinement a été moins compliqué que le premier. Actuellement, les personnes travaillent, certains magasins sont ouverts, les écoles aussi. Le service est donc assuré presque normalement. Concernant notre sécurité, dès le premier confinement, notre entreprise a bien réagi afin de nous protéger au maximum. Tout d’abord en bloquant l’accès au poste de conduite, car souvenez-vous, à cette époque, il n’y avait pas encore de masques ! Depuis, ils nous ont fourni des gants, du gel, des masques et les bus sont désinfectés tous les jours. » Témoigne un chauffeur de bus sur le réseau Mistral.

Sans oublier les salariés qui travaillent dans l’ombre, plus ou moins visibles : contrôleurs, régulateurs, techniciens mécaniciens, électroniciens, électriciens, carrossiers, chargés de clientèle, administratifs et tant d’autres… qui permettent aux conducteurs et marins d’offrir une prestation de qualité que réclament les usagers métropolitains.

Les ports : des mesures mises en place sur l’ensemble des sites

Comme pendant le premier confinement, des mesures particulières ont été mises en place sur l’ensemble des sites portuaires gérés (L’Ayguade du Levant, Porquerolles, La Tour Fondue, La Madrague de Giens, Le Lazaret, Saint-Elme et Le Brusc) par la Métropole afin de garantir à la fois la continuité du service public et la santé de tous.

Ainsi, pendant toute la durée du confinement, la navigation de plaisance est interdite. Seules les activités de commerce sont autorisées. De ce fait, les capitaineries et bureaux du port sont fermés au public mais le service rendu aux usagers perdure, à savoir, la surveillance des navires et des plans d’eau. Les capitaineries restent joignables par téléphone ou par mail, d’autant qu’a débutée la période de renouvellement des contrats annuels d’amarrage.

Au niveau de l’activité commerce et plus particulièrement du port de la Tour Fondue, le placement sur les différents postes commerce est géré au quotidien par l’équipe du Port.

A savoir que cette période est mise à profit pour la réalisation de certains gros travaux tels les travaux de resurfaçage du Quai Lélia Le Ber à Porquerolles.

Pour finir, la sécurité des navires et des amarrages est assurée au quotidien par les agents portuaires qui effectuent tous les jours leur ronde sur l’ensemble des ports en respectant et en faisant respecter les gestes barrières et les règles sanitaires en vigueurs.

"Notre quotidien n’a pas vraiment changé. Les mesures ont été assouplies par rapport au 1er confinement, les entreprises travaillent, les agents portuaires sont occupés sur les ports qui fonctionnent pratiquement normalement, l’activité continue et on profite de cette période pour réaliser des travaux. On remarque aussi que les usagers respectent mieux les règles que pendant la première période où l’on a dû intervenir à plusieurs reprises. Les gens ne comprenaient pas les règles à respecter, c'est-à-dire : ne pas aller sur son bateau, etc.. On a dû faire beaucoup de prévention, plus que de la répression en essayant de leur expliquer et d'être diplomate. Mais aujourd’hui, tous les gens ont à peu près compris et respectent les règles." Explique un agent portuaire Division Police, Sécurité, Sûreté, Salubrité.

Les services de l'Assainissement toujours au rendez-vous 

Par rapport au 1er confinement, les services publics de l'Assainissement sont maintenus et restent opérationnels.

Ainsi, malgré la mise en place du télétravail, l'intégralité des missions de la direction est maintenue : études travaux et travaux, contrôle des DSP, exploitation, gestion des usagers, interventions chez les particuliers, les entreprises et sur le domaine public.

De ce fait, l’Aire de Dépotage des Déchets d’Assainissement (ARDA), située à La Seyne-sur-Mer, accueille comme à l’accoutumé les entreprises afin de traiter leurs déchets et les agents sur site effectuent quotidiennement des missions pour l'assainissement non collectif chez les particuliers.

Les interventions de terrain en eau potable et/ou assainissement de type débouchage ou travaux d'urgence et en régie se poursuivent normalement comme les travaux réseaux ainsi que les interventions en entreprises. Enfin, le secrétariat continue toujours de renseigner les usagers malgré l'absence d'accueil physique.

Les travaux de voirie continuent 

Pendant ce 2ème confinement, et contrairement au 1er où un service minimum avait été instauré, les services techniques des différentes antennes TPM continuent à entretenir les voiries. Dans chaque commune de la Métropole, comme au niveau national, le confinement n’arrête pas les chantiers indispensables. Passages piétons à repeindre ou travaux de voirie, les agents des services techniques sont à pied d'œuvre, avec leurs masques et leur gel hydroalcoolique. Le BTP fait en effet partie des secteurs qui peuvent poursuivre leur activité normalement. Tous les fournisseurs sont restés ouverts ce qui a permis aux agents de terrain de poursuivre leurs travaux sans ralentissement. Toutefois, au niveau organisationnel, certaines communes comme Le pradet, se sont organisées afin de protéger leurs agents au maximum "Nous avons dû nous adapter en proposant un aménagement des horaires à nos agents de terrain, afin de les protéger au maximum. Nous avons, de ce fait, organisé au sein du Centre Technique Municipal (CTM), un système de roulement pour éviter que les équipes (municipales et métropolitaines) se croisent dans les différents bâtiments du CTM. Ceci comprend les vestiaires, les ateliers, les bureaux des chefs de services… avec la mise en place d’horaires d’arrivée en décalé : 6h-7h-8h. Et ça a bien fonctionné. Une fois sur le terrain, nos agents ont poursuivi leurs tâches normalement."  relate le directeur de l’antenne métropolitaine Ville du Pradet  

Actualités 

Actualités

Après une visite du chantier du futur Institut des Professions de Santé à Montéty qui accueillera à la rentrée 2023, 2740

L’année 2020 qui vient de s’écouler restera dans nos mémoires comme une année marquée par une crise sanitaire et économiqu

Après plus de deux mois en mer, les deux toulonnais Clément Giraud – Compagnie du lit / JILITI et Sébastien Destremau – Me

La Métropole TPM, dans le cadre de sa compétence Concessions de plages, mène des travaux de retroussement de sable sur la

Solidaire et responsable, je m’engage avec le réseau Mistral !