facebook

 
Conseil métropolitain

Bilan 2020 et stratégies d'actions au débat

A l’occasion du conseil métropolitain du 30 septembre, le Rapport d’activités 2020 ainsi que le Projet métropolitain, qui propose une vision future et stratégique des actions menées par TPM, ont été présentés et actés par l'assemblée communautaire. Malgré l’impact inévitable de la crise sur les finances de la Métropole, TPM a su s’adapter et réagir pour engager au mieux l'avenir du territoire.

La séance du conseil métropolitain du jeudi 30 septembre a été l’occasion de revenir sur l’année 2020 avec l’examen du Rapport d’activités. Une année hors norme, rappelle le président de TPM, Hubert Falco, marquée par une crise sanitaire mondiale, et près de 120 000 morts en France.

Il ne faut pas les oublier. La pandémie a bouleversé le quotidien de chacun, notre économie, et mis à rude épreuve notre pays et les services de santé.

Avec des périodes longues de confinement et des obligations sanitaires, cette pandémie a évidemment eu un coût et un impact direct sur le fonctionnement des équipements de TPM et de ses services, notamment pour les secteurs sportif et culturel : adaptation du fonctionnement des équipements et des services, annulation d’évènements, décalage du calendrier des projets… autant d’éléments qui donnent à ce rapport d’activités 2020 un caractère bien particulier, et qui rend toute comparaison impossible avec les années précédentes.

Rapport d'activités : TPM face à la crise

Pourtant, la Métropole a su s’adapter et réagir :

  • Pour assurer la continuité des services de proximité, assurer le service public (propreté, collecte des déchets, …) ;
  • Pour soutenir les populations, en lien avec les Maires et les communes, en essayant de les protéger, par tous les moyens mis à la disposition de TPM.
  • Pour soutenir les commerçants et l’activité économique, avec notamment la reprise aussi rapide que possible des chantiers de travaux nécessaires à la survie des entreprises.

160 M€ de dépenses d'équipement

Tous budgets confondus, les dépenses d’équipement de la Métropole, sur le territoire des 12 communes, se sont élevées à environ 160 M€ sur tous nos champs de compétences, et notamment :

  • plus de 48,7 millions d’euros pour les travaux de proximité (voirie, éclairage, propreté urbaine, espaces verts), 
  • 4 millions pour la collecte et le traitement des déchets,
  • 22,9 M€ pour les transports et le stationnement,
  • 3,6 M€ pour les ports,
  • 3,8 M€ pour l’eau potable,
  • 9,3 M€ pour l’assainissement,  
  • 8,5 M€ pour l’enseignement supérieur et la recherche,
  • 1,2 M€  pour le développement économique et numérique,  
  • 4,6 M€ pour l’habitat et la solidarité.

Avec 272 € investis par habitant, sur le seul budget principal, TPM reste dans les premières des grandes métropoles françaises (moyenne de 199€ par habitant pour la strate).

C’est la démonstration que malgré la crise, TPM a poursuivi ses projets et a fait du maintien de la commande publique une priorité, affirme le président. Les chantiers qui avaient été suspendus lors des premiers jours du confinement de mars 2020, ont repris dès le mois d’avril grâce à une mobilisation efficace de TPM vis-à-vis de l’ensemble des entreprises.

Les temps forts de l'année 2020

En matière de développement économique et d’attractivité

Tout d’abord, la mise en place d’une stratégie de soutien et de relance de l’économie locale pendant la crise sanitaire avec :

  • la création d’un guichet unique recensant l’ensemble des aides,
  • l’abondement du fonds Covid-Resistance (900 000€) par la Métropole,
  • l’organisation de 3 Conférences économiques réunissant les partenaires de TPM pour fédérer les acteurs locaux autour d’un plan d’action commun,
  • la mise en place de l’exonération de loyers pour les entreprises des sites d’activités de TPM,
  • la création de la plateforme « Consommons local » pour soutenir l’agriculture, le commerce et l’artisanat du territoire,
  • le lancement de campagnes de promotion pour la relance du tourisme sur le territoire pour préserver en partie la saison estivale.
  • la création d’un laboratoire d’innovation (avec TVT) pour tester les innovations destinées aux seniors. Cette expérience permet à la Métropole de figurer parmi les trois territoires disposant de ce type d’équipement (avec la Silver Valley à Paris et le Gérontopole d’Aquitaine). 

En matière de mobilité 

  • Le lancement de l’enquête mobilité sur 44 communes pour mieux connaître les déplacements des habitants du bassin de vie métropolitain pour organiser la mobilité de demain.
  • L’organisation de la Semaine Européenne de la Mobilité, avec des animations réalisées avec 53 partenaires.
  • La mise en fonctionnement de la station rapide d’avitaillement au gaz au dépôt de Brégaillon, avec l’arrivée de 17 bus au gaz.
  • La livraison des 2 premières bornes de recharge électrique des bus au dépôt de Brunet.
  • La participation aux instances de pilotage pour la création de la Halte ferroviaire Sainte Musse qui sera connectée au TCSP, et la promotion de la circulation au ¼ d’heure (« train du quotidien »).

En matière portuaire 

  • De nombreux travaux d’entretien sur l’ensemble de nos ports pendant la période de confinement (débroussaillage, maintenance).
  • Le lancement des travaux de la gare maritime de la Tour Fondue.
  • La fin des travaux de réhabilitation du terre-plein côté Est de la Grande Forme sur le port de Toulon - La Seyne / Brégaillon.
  • La signature de la Charte « Escales Zéro Fumée » (TPM / CCIV / Corsica Ferries) et l’adoption de nouveaux tarifs pour récompenser les armateurs vertueux.

En matière d’urbanisme, habitat et solidarité 

  • Le lancement de la révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT).
  • Le lancement de la procédure d’élaboration du Règlement Local de Publicité Intercommunal pour réglementer la publicité et les enseignes du territoire.
  • La poursuite des opérations de renouvellement urbain des centres-villes de Toulon et de Hyères.
  • L’ouverture du jardin et du parking du Port Marchand dans le cadre du projet « De Mayol à Pipady ». Le jardin paysager d’environ 3 400 m² a permis d’ouvrir la ville sur la Rade de Toulon.
  • La mise en œuvre de la fusion des deux offices publics d’habitat (Toulon Habitat Méditerranée et Terre du Sud Habitat) pour créer l’Office Métropolitain de l’Habitat au 1er janvier 2021.

L’année 2020 a aussi été marquée par le transfert du Département du Fonds d’Aide aux Jeunes et du Fonds de Solidarité Logement sur le territoire de TPM. Ce transfert, réalisé dans le cadre de la loi NOTRE, permet de compléter la politique en matière de jeunesse et de logement de la Métropole.

En matière de proximité

La Métropole s’appuie sur des antennes de proximité dans les communes membres, ce qui permet à chaque commune de conserver sa spécificité. TPM assure les travaux et l’entretien de la voirie, des espaces verts et la collecte et le traitement des déchets.

  • Des opérations importantes de voirie ont été réalisées sur l’ensemble du territoire : requalification de l’avenue Decugis à Hyères, de la zone du quartier des grands pins à La Crau et de la Place Leopol Maurel à La Valette, rénovation de l’éclairage public à La Garde, aménagement de la place Germain Loro à la Seyne-sur-Mer et du giratoire de Berlioz au Pradet, brise lame et aménagements paysagers sur la plage de Bonnegrâce à Six-Fours et réalisation d’aménagements urbains à Chalucet à Toulon.
  • Ces travaux ont également concerné les espaces verts avec diverses créations paysagères (jardin d’inspiration andalouse sur le rond-point du bicentenaire à La Garde, plantes d’acclimatations fleuries sur le rond-point Berlioz au Pradet, aménagement des espaces verts au Rayon de Soleil à Six-Fours…).
  • Concernant les ordures ménagères, le programme local de prévention des déchets, qui permet de planifier les actions de réduction des déchets, a été validé en 2020. TPM a aussi réalisé plusieurs travaux de mise aux normes environnementales des déchèteries (La Valette, Carqueiranne).

En matière de qualité de vie

La crise sanitaire a durement impacté le secteur culturel (fermeture des équipements, annulation des festivals et manifestations culturelles, …). Nos équipements culturels ont fait preuve de créativité pour offrir un peu d’évasion aux habitants du territoire pendant cette période:

  • Exemples : Rendez-vous artistiques sur le compte Instagram de la Villa Noailles, diffusion sur les réseaux sociaux d’enregistrements et de vidéos par les artistes du chœur de l’Opéra, diffusion en live de concerts, ...
  • Cette année a aussi été marquée par le transfert de l’Hôtel des Arts et du Palais des sports à TPM par le Département (dans le cadre de la loi NOTRE), et l’inauguration d’un nouveau site du Conservatoire au Pradet et de la Maison du Patrimoine à Ollioules.

En matière sportive, après la mise en place de protocoles sanitaires, TPM a réalisé des aménagements pour que les pratiques sportives puissent être organisées en extérieur.

  • TPM a également organisé la 2nde édition du programme « Savoir rouler à vélo » à Hyères et la mise en place d’un parcours au Vallon du Soleil à La Crau pour familiariser les jeunes enfants avec l’eau.
  • Les créneaux d’entraînements ont aussi été adaptés pour permettre aux clubs sportifs de poursuivre leur activité malgré la période.

En matière de protection de l’environnement

  • TPM a déployé une trentaine de bornes de recharges électriques pour les véhicules, et lancé les travaux de renforcement du réseau Enedis dans le terminal de Toulon Côte d’Azur pour l’électrification des navires à quai.
  • L’année 2020 a également été la 1ère année de mise en œuvre du contrat métropolitain pour la Rade de Toulon (2020/2021). Il permet à la Métropole d’agir sur la réduction des pollutions. Près de 62% des actions prévues étaient déjà en cours de réalisation fin 2020.
  • TPM a également obtenu le 1er niveau de labellisation de la démarche Cit’ergie qui engage la métropole dans une amélioration continue en matière de transition énergétique

En matière de prévention des risques, des travaux de sécurisation du Mont Faron ont été lancés, ainsi que le confortement des falaises au-dessus de la station d’épuration Amphitria sur la commune de La Seyne-sur-Mer.

Projet métropolitain : vision, ambition et priorités d'actions

Le projet métropolitain propose un fil conducteur et un cap dans la mise en œuvre des politiques publiques de la Métropole à court, moyen et plus long terme. Ce document constitue donc une feuille de route, que TPM peut décliner dans la mise en œuvre de ses différents projets.

  • Il vise à définir les enjeux territoriaux pour le développement économique, écologique, éducatif, culturel et social de la Métropole ;
  • Il identifie les leviers majeurs à actionner au cours des prochaines années pour permettre ce développement ;
  • Il donne du sens à la mise en œuvre de nos compétences et à nos actions de proximité au service de la population ;
  • Il favorise une meilleure compréhension, pour les habitants et les acteurs locaux, du rôle joué par la Métropole dans le quotidien de chacun.

Il permet donc, aussi, d’affirmer une identité et de fédérer les acteurs du territoire autour d’un projet commun.

Enfin, ce document est nécessaire dans les relations avec nos partenaires institutionnels. Dans le cadre de démarches de contractualisation avec l’Europe, l’État, la Région ou le Département, il nous permettra ainsi d’appuyer des demandes de financement.

En somme, ce projet métropolitain fixe un cap que nous allons franchir collectivement, une nouvelle étape de notre longue histoire vers une métropole de la proximité et de la solidarité, une métropole écologique et tournée vers un développement plus durable, une métropole compétitive et innovante.

Il n’y a pas de règles concernant la forme ou le fond d’un tel document. La réflexion s'est donc organisée autour des objectifs de la Métropole : prendre soin des habitants, du territoire et de l’environnement.

3 axes, 3 piliers d’intervention

Aussi, il a été identifié 3 axes, 3 piliers d’intervention qui répondent aux enjeux du territoire, pour s’engager vers un mode de développement plus durable pour relever les grands défis climatiques, économiques, environnementaux et sociaux de demain.

  • L’Axe n°1 - Une Métropole écoresponsable - porte sur le patrimoine naturel et paysager de la Métropole et les impératifs liés à la préservation de l’environnement, la transition écologique, la lutte contre toutes les formes de pollution et les risques climatiques.
  • L’Axe n°2 - Une Métropole accueillante et solidaire - porte sur la qualité du cadre de vie des habitants de la Métropole (mobilité, logement, culture, sport, solidarité).
  • L’Axe n°3 - Une Métropole maritime compétitive et innovante - porte sur le rayonnement et le développement économique, numérique, scientifique, maritime et touristique de la Métropole.

Chacun de ces axes développe les orientations de notre Métropole sur ces sujets, les leviers que nous pouvons actionner, ainsi que quelques exemples de projets emblématiques à moyen et long terme sur l’ensemble du territoire.

Actualités 

Actualités

Dans le cadre d’un redéploiement équilibré de l’offre de service santé sur la ZAE Sainte Musse, au sud-est de la ville de

La loi sur la transition énergétique pour une croissance verte impose aux collectivités de renouveler leur parc avec des b

A compter du lundi 4 octobre 2021, la nouvelle carte d’accès aux Pôles de valorisation métropolitains (déchèteries) sera d

Jusqu'au 18 décembre, le Conservatoire TPM vous propose 12 évènements gratuits dans la Métropole.

​​​​​​​Mercredi 10 novembre en Préfecture du Var de Toulon, s'est tenu le conseil métropolitain.