facebook

 
Conseil métropolitain

La sobriété énergétique au cœur des débats métropolitains

Ce jeudi 29 septembre s'est tenu en Préfecture du Var à Toulon, le conseil métropolitain. À l'ordre du jour, de nombreuses délibérations dont l'examen du rapport d’activités 2021, la désignation de Geneviève Levy comme 12ème vice-présidente de TPM. Mais aussi au cœur des débats les propositions de TPM face aux problématiques liées à la transition écologique et à la sobriété énergétique avec notamment l'adoption du document projet du Schéma Directeur des Énergies ainsi que du Plan Climat Air Énergie Territoriale de la Métropole.

L'ordre du jour du Conseil métropolitain était chargé, ce jeudi 29 septembre 2022. En ouverture de séance, la première délibération a porté sur l’examen du rapport d’activités de la Métropole TPM pour l’année 2021. Puis, se sont tenus les votes et l'élection en lieu et place de Yannick Chenevard, élu député de la 1ère circonscription du Var, de Geneviève Lévy en tant que 12ème vice-présidente de la Métropole TPM. S'en sont suivies plusieurs délibérations dont celles concernant l'adoption du document projet du Schéma Directeur des Énergies (SDE) et la présentation de celui du futur Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) de TPM.

Rapport d'activités 2021 : stabilité malgré la crise

Reflet de l'année écoulée, le rapport d'activité 2021 de TPM a mis en avant la stabilité financière de la Métropole, malgré la crise sanitaire :

  • Amélioration de l'épargne en 2021 qui se situe à 55,4 M € alors qu’elle était en net recul en 2020 avec la crise COVID (39,5M€). 
  • Niveau d’investissement soutenu qui s’élève (tous budgets confondus) à 201 M €. Pour le seul budget principal, cela représente 289 € investis par habitant en 2021. 
  • Dette maîtrisée avec une capacité qui se situe à 4,8 ans alors que le seuil d'alerte pour les collectivités est fixé à 12 ans. TPM est donc la 3ème métropole française la moins endettée avec une dette par habitant de 924 € alors que la moyenne nationale est de 1507€.

Toutefois, malgré ce bilan positif, le Président annonce des difficultés à venir: "Face à la rudesse de la crise qui s’annonce, des conséquences financières d’ampleur inédite pour tous et notamment pour nos collectivités sont à prévoir. Le changement climatique, la guerre aux portes de l’Europe, le regain d’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat, la crise énergétique et ses conséquences sont les témoins de la période difficile que nous allons traverser."

TPM accompagne au mieux la transition écologique 

Dans le souci permanent de préserver la qualité de vie des citoyens, la Métropole se veut donc résiliente. "Nous avons d'ores et déjà mis en place de nombreuses actions nous permettant d’anticiper cette importante transition. Nous menons avec les douze maires, depuis plusieurs années déjà, une stratégie de sobriété énergétique sur nos 12 communes pour réduire la consommation d’énergie, mais aussi consommer autrement et accélérer le développement des énergies renouvelables afin de préparer l’avenir." Annonce le président.

Réduire la consommation d’énergies (carburant, gaz naturel, électricité)

En rénovant le parc immobilier de la Métropole :

  • Contrôler la consommation des bâtiments publics ;
  • Préparer un schéma de rénovation énergétique pour réduire la consommation d'au moins 40% dès 2030 ;
  • Accompagner et former le personnel sur les bons gestes à avoir.

En réduisant la consommation d’eau et d’électricité :

  • Rationalisation de l’utilisation de l’eau dans les équipements sportifs, ainsi que dans le nettoiement des voiries ;
  • Récupération les eaux de pluie dans les équipements sportifs lorsque c’est techniquement possible, comme à Léo Lagrange ; 
  • Optimisation de la gestion de l’eau et de l’énergie par la mise en place de bornes et réducteurs de pression ;
  • Limitation de la pollution lumineuse dans les ports ;
  • Équipement de l'éclairage public de Leds, à la demande des maires.

En réduisant l’émission des polluants à quai :

  • Installation des branchements électriques de tous les navires (ferries) accostant sur les 3 quais du terminal portuaire de Toulon Côte d’Azur permettant de réduire de 80% l’émission de polluants. A l’été 2023, l’ensemble des quais seront ainsi équipés, ce qui fera du port de Toulon le 1er port de Méditerranée entièrement équipé. 
  • En complément de l’électrification des quais, depuis la saison estivale 2020, à Toulon, les navires de Corsica Ferries utilisent un carburant à 0,1 % de soufre à l’approche des côtes varoises dès leur entrée dans la rade, un taux bien en-deçà de la norme nationale fixée à 0,5%.

Consommer autrement, faire changer les pratiques

En accompagnant les habitants et les professionnels dans la rénovation énergétique des logements :

  • Pilotage de nombreux dispositifs d’aides pour lutter contre les passoires thermiques et accompagnement des politiques de réhabilitation ;

En renforçant l’attractivité des modes de déplacements doux pour réduire la consommation de carburant :

  • Avec la création de la Maison de la mobilité TPM ;
  • Le développement des sentiers dans les espaces naturels urbains permettant de rendre les déplacements plus attractifs ;
  • Le développement du train : TPM est engagée dans la démarche aux côtés de la Région sur le développement des trains du quotidien. Dans ce cadre, sera inaugurée la Halte Sainte Musse fin 2022 ; 
  • Développement du covoiturage avec la création de 4 000 places dans 16 parkings relais et la création de 3 aires de covoiturage.
  • Développement du vélo :
    • Le développement des locations de vélos (label « véloc », location de vélo dans les parkings) ; 
    • Le développement de pistes cyclables (308 km de pistes contre 125 km en 2006) ;
    • L’aide à l’acquisition des vélos électriques, jusqu’à 250 € (9 000 usagers bénéficiaires depuis 2015) ;
    • Le développement de l’usage du vélo avec l’installation de 2 000 places de stationnement vélo et de box vélo sécurisés.

En installant des bornes de recharges électriques sur la métropole pour accompagner la transition : 300 bornes d’ici 2023.

En développant les transports en commun :

  • Un réseau avec les tarifs les moins chers des 15 plus grandes métropoles françaises ;
  • Avec près de 33 millions de déplacements, la fréquentation du réseau est en forte hausse (+83% par rapport à 2002) ;
  • 23 bateaux bus ;
  • Augmentation du nombre d’arrêts : 2 154 arrêts permettant à 90% des habitants d’être à moins de 400 mètres d’un arrêt ;
  • Aujourd’hui, la moitié du parc des transports est à énergie propre (126 véhicules) soit 40% de véhicules, très au-delà des 16% imposés par la loi à horizon 2025.

En encourageant la population à diminuer la production de déchets à recycler.

Au sein de l’administration de la Métropole :

  • En intégrant des critères environnementaux et sociaux dans les marchés publics.
  • Mise en place du Forfait Mobilités durables.
  • Diminution de 30% de la consommation de papier en 10 ans, 100% du papier est recyclé.
  • Valorisation des déchets produits en interne.

Développer des pratiques innovantes, utiliser des énergies renouvelables

  • Avec le réseau de thalassothermie, déployé actuellement à La Seyne-sur-Mer et demain dans le cadre de Mayol à Pipady à Toulon, et dès que possible dans d’autres projets maritimes sur l’ensemble du territoire.
  • Avec la démarche « Bâtiments Durables Méditerranéens » (BDM) dans tous les projets de construction (création de bâtiments exemplaires en terme de sobriété).
  • Avec la lutte contre les îlots de chaleur
    • Notamment avec les enrobés clairs sur l’ensemble du réseau routier de notre territoire ;
    • Le soutien à la politique de plantations d’arbres en agglomération ;
    • Le soutien du développement du photovoltaïque en toiture dans les secteurs patrimoniaux dans les douze communes de notre territoire et sur nos bâtiments métropolitains.
Nous devons par ces mesures montrer l’exemple et nous restons ouverts à toutes autres pistes d’économies à étudier. Conclut le président.

Dans ce sens, a été approuvé le document projet de Schéma Directeur des Énergies (SDE) qui permet d'établir un diagnostic du système énergétique du territoire, une vision stratégique et un plan d'actions fondé sur le choix partagé d'un scénario énergétique. Ce dernier a contribué à l'élaboration du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) de TPM et à inscrire le territoire dans un système énergétique plus durable.

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

La Métropole TPM pérennise pour la 3e année consécutive son partenariat avec le Fonds de dotation Emerige afin d'accu

La Métropole TPM lance son application gratuite Vigie Risques dédiée aux risques majeurs sur le territoire : inondation, f

A partir du 25 novembre, le Pôle te donne rendez-vous pour la 7ème édition Clown's not dead.

La Métropole TPM a confié au SymielecVar, le déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques sur son territoi

Les rapports développement durable et déchets ménagers ont été adoptés lors du conseil métropolitain du 16 novembre dernie