facebook

 
Louis Vuitton America's Cup World Series Toulon

Retour sur les coulisses d’une course mythique…

La Louis Vuitton America’s Cup World Series Toulon vient de s’achever après s’être déroulée dans des conditions optimales : soleil, public et animations étaient présents pour faire de ces trois jours un rendez-vous festif et sportif inoubliable. Mais le succès d’un tel évènement se joue aussi en coulisses : retour sur la sécurité, les transports et les bénévoles et agents qui ont participé à la réussite de l’America’s Cup.

Information et organisation en amont

La mise en place de l’ensemble des mesures de sécurité, en particulier en cette période sensible, avait été anticipée par la création d’une Commission sécurité, réunie régulièrement les mois précédents la compétition et regroupant l’ensemble des acteurs incontournables : police, agents de sécurité, gendarmerie, responsables portuaires maritimes et nautiques, préfectures, sécurité civile, mairie de Toulon… afin de convenir ensemble d’un plan de sécurité général. Côté information, un flyer a été diffusé aux riverains et locaux pour les informer des aménagements routiers et piétons, des navettes maritimes et terrestres…. En plus du poste de commandement sécurité ou « PC Sécu », qui tourne 365 jour par an 24h sur 24 à l’hôtel de ville, un Poste de Commandement Communal (PCC) a été mis en place. Il abritait à la fois une cellule de crise prévue pour que les représentants de chaque entité puissent se réunir et s’organiser pour prendre des décisions (information à la population, délimitation d’un périmètre de sécurité…) ou en cas d’incident majeur (alerte à la bombe par exemple) ; ainsi que pour la police municipale en charge des caméras de vidéo de la ville. Le PCC était ouvert de 9h jusqu’à la fin des festivités nocturnes.

Des moyens et des structures en adéquation avec une période à risque

Au travers de talkie-walkie, chaque entité était connectée avec son équipe sur le terrain. En  fonction de la gravité des demandes, le responsable intervenait directement ou envoyait une équipe sur place. Plusieurs mesures ont été prises pour anticiper les mouvements de foule et les situations difficiles, telle que la délimitation d’une zone de sécurité grâce à des équipements de mobilité d’alerte fait par les sapeurs-pompiers ou la police, en mettant des barrières de sécurité. Dans les cas d’un mouvement de foule, le barriérage s’est avéré une mesure adéquate pour canaliser la foule dans le calme vers une zone d’expansion. La fan zone était  « blanchie » tous les matins par des démineurs et des chiens (recherche de colis piégé, de sac abandonné…). Des glissières en béton armé (GDA) ont aussi été posées par des équipes de sécurité en bas des rues d’accès aux plages et des barrages de police ont été postés tout autour des barrières qui délimitaient la fan zone. Enfin, des sociétés privées ont aussi assuré toute la journée la palpation et la fouille à l’entrée des 6 accès piétons à la fan zone avec suppression des objets « à risque » (objets tranchants, bouteilles, spray...).

Malgré de longues journées sous un soleil de plomb, tout le personnel est resté professionnel et courtois et le public a fait preuve de compréhension.

Missions des différents postes de sécurité

Le PCC rassemblait le Directeur Opérations Secours (DOS), des élus, des organisateurs d’ACTO et de TPM, des prestataires spécialisés,  le service technique Ville et TPM, les sapeurs-pompiers, les marins-pompiers, le SAMU, la protection civile, les sauveteurs en mer (SNSM), la sécurité civile communale, la Marine nationale, la Préfecture Maritime, la Préfecture du Var, la Sécurité Civile Déminage, la Police nationale, la Police municipale, la Gendarmerie Maritime et des Sociétés de Sécurité Privée.

Les équipes suivaient deux dispositifs : le « pieds secs », où les agents s’occupaient de la partie terre (fan zone, village, parkings…), et le « pieds mouillés », qui était le pendant maritime, en collaboration avec la Marine nationale, et sous les ordres du préfet maritime.

Le DOS – directeur opération secours - est normalement géré par le maire ou l’adjoint délégué, Yannick Chenevard en l’occurrence. Pour plus d’efficacité, les opérations étaient divisées en 2 pôles : le pôle sureté et le pôle secours.

Quelques chiffres…

Sur les 3 jours, 145 interventions (conseils, informations, malaises…) ont été enregistrées dont 12 du SAMU, 30 des sapeurs-pompiers, et 103 par la protection civile. Les sapeurs-pompiers et la protection civile ont à eux deux effectué 15 évacuations et transferts. La protection civile a dû assister 120 personnes en difficulté (soins, premiers secours…).

La Direction Sécurité Civile de la mairie de Toulon a constaté une bonne coopération entre les différents services et une implication de tous. Cette manifestation aura été l’occasion de confirmer le bon fonctionnement transversal des différentes parties prenantes du pôle sécurité et l’implication de l’ensemble des acteurs. Les LVACWS Toulon auront été une bonne expérience de mise en pratique du Plan VigiPirate / Etat d’Urgence et d’acquisition des bons réflexes.

Un dispositif transports adapté

Les transports en commun ont pendant les trois jours comptabilisés environ 200 000 voyageurs, soit plus de 50 000 voyageurs supplémentaires par rapport au réseau à cette même période, dont 10 000 voyageurs pour les bateaux-bus.

La part modale des transports en commun se situe entre 15% et 25% durant les 3 jours. La gare de Toulon a accueilli 30 000 visiteurs réparti équitablement entre les TGV et les TER. 95 PASS événements TER ont été vendus par la SNCF.

Le trafic aérien civil a connu un taux de remplissage de l’ordre de 80% sur les 3 jours, soit environ 7000 personnes. À cela viennent s’ajouter les visiteurs issus de l’aviation d’affaires, fréquentation assez significative en proportion (+65%), même si elle ne représente que 200 personnes.

L’organisation des transports avait été planifiée par rapport aux trajets possibles des spectateurs pour faciliter les allers-retours vers le site. Ainsi les réseaux de navettes, de bus, et de bateau-bus ont rendu la mobilité vers l’évènement beaucoup plus fluide.

Bénévoles et agents sur le pont

Pour accueillir et renseigner les visiteurs dans les meilleures conditions, une équipe de bénévoles et d’agents TPM/ville avait été mobilisée. Plus de 400 au total, dont :

  • 165 membres des clubs et associations sportifs du territoire qui ont animés des activités et baptêmes tout au long des 3 jours ;
  • Une centaine d’étudiants du lycée hôtelier Anne-Sophie Pic de Toulon affectés au tourisme et à l’accueil ;
  • Environ 40 bénévoles du Comité régional de Rugby du Pradet ont rejoint les équipes de logistique, sécurité et les embarcadères des navettes maritimes ;
  • Quelques étudiants de Kedge Business School, de la société civile, étaient également bénévoles sur la Cité des Sciences et de la Mer, la circulation ou la coordination.

La manifestation a été un grand succès, grâce en partie au professionnalisme et au dévouement des services de sécurité et des personnes qui ont œuvré depuis des mois sur l’organisation de cet évènement. Un grand merci à tous !

Actualités 

Actualités

Le conseil métropolitain s'est réuni ce jeudi 22 février 2024 en Préfecture du Var à Toulon.

Le rapport annuel 2022 sur l'accessibilité recensant l'ensemble des réalisations effectuées par la Métropole TPM

Le tombolo ouest, ce cordon qui comprend la route du sel et la plage de l'Almanarre, est plus que jamais menacé par l

C’est un évènement: dans le cadre de son odyssée olympique, le Belem, classé dernier grand voilier français du XIXe siècle

Le mercredi 21 février et dimanche 25 février, à l’occasion de la journée de la violette, les amateurs de cette petite fle