facebook

 
Oeil en Seyne

Rencontre avec Hans Silvester

La nouvelle édition du festival l'Oeil en Seyne met en lumière le photographe Hans Silvester. Qui est-il? Quels pays a-t-il photographié et pourquoi? Nous sommes allés à sa rencontre et lui avons posé quelques questions...

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire ce métier ?

A 13 ans, j’étais déjà passionné de photographie et travaillais auprès d’un photographe.

 

Comment choisis-tu tes destinations et tes thématiques photos ?

C’est l’histoire et les paysages qui m’attirent à travers le monde. Mon passé allemand, par exemple, m’a donné envie de découvrir les populations gitanes et comprendre leur choix de vie. Je les ai suivis dans divers pays, en Espagne, en Yougoslavie, etc. J’ai choisi l’Amérique du Sud parce que j’avais envie de découvrir la route des Incas.

Pour le choix des thématiques c’est différent. Lorsque j’arrive dans un pays avec toutes les informations que je me suis procurées, je me rends vite compte qu’en fait je ne sais presque rien. Les thématiques s’imposent d’elles-mêmes au fil des rencontres.

 

Quel pays n’as-tu pas encore photographié ?

50 ans de voyage n’ont pas suffi à découvrir toutes les richesses du monde. D’autant que je peux passer des années à explorer une même destination, comme avec la vallée de l’Omo en Ethiopie (Afrique). J’ai encore beaucoup de destinations à découvrir : la Russie, le Vietnam, etc …

 

Quels sont tes prochains projets de voyages photographiques

J’aimerais réaliser un livre sur les enfants bergers et sur les maisons des Benchs (un peuple de la vallée de l’Omo dont les femmes peignent des fresques sur leurs huttes en bois, terre et bouse de vache).  Et j’envisage aussi de partir à la découverte de l’Iran.

Actualités 

Actualités

​​​​​​​Les 3 quais du port de commerce de Toulon s’apprêtent à être totalement électrifiés.

Les comptes de gestion et des comptes administratifs pour l’exercice 2021 ont été votés ce mardi 28 juin à l’occasion du c

Tourné vers le design à Hyères et vers l’architecture d’intérieur à Toulon, le festival Design Parade a dévoilé les lauréa

Le 6° Festival international d’architecture d’intérieur, Design Parade, a ouvert ses portes hier, à Toulon, avec un parcou

Il aura fallu 3 ans et 122 000 tonnes d’enrochements pour conforter une Grande Jetée déstabilisée par les coups de mer.