facebook

 
agriculture

Nouvelle étape dans le Projet Alimentaire Territorial TPM

Développer une économie circulaire locale vertueuse et favoriser l’accès à une alimentation saine et durable pour tous, voici les finalités du Projet d’Alimentation Territoriale TPM (PAT). En cours d’élaboration depuis 2009 sur le territoire, Il vient d’être labellisé par le ministère de l’agriculture et bénéficiera à ce titre d’une subvention. Présentation des enjeux et des actions de ce dispositif d’envergure pour notre territoire, pour notre économie, pour nos cultures, pour notre santé, pour nos assiettes.

« Le PAT était attendu de tous depuis un certain temps, la crise sanitaire a révélé la nécessité d’une économie circulaire locale forte et vertueuse, il faut poursuivre et mettre en œuvre ce plan d’actions pour atteindre au mieux cet objectif.
Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation vient d’informer la Métropole que son projet a été retenu comme lauréat national et qu’il bénéficiera à ce titre d’une convention d’attribution d’une subvention du ministère. »
Christian Simon – Vice-Président TPM

    Les enjeux du Programme Alimentaire Territorial 


    Depuis près d’une décennie, TPM intervient pour le développement des filières agricoles et aquacoles sur son territoire afin de maintenir et accroître les productions agricoles. Les enjeux étant de maintenir les emplois et richesses liées au tissu économique agricole ; la diversité des paysages emblématiques de son territoire, mais également favoriser un approvisionnement local de sa population en produits de qualité tout en préservant un environnement particulièrement vulnérable.

    Il s’agit aujourd’hui à travers l’élaboration d’un Projet Alimentaire de Territoire métropolitain de favoriser le retour de la valeur économique sur le territoire et mettre en place une économie circulaire vertueuse pour les filières. Pour cela il est indispensable de pérenniser l’agriculture et notamment l’agriculture vivrière, structurer l’économie agricole et alimentaire et développer les circuits de proximité. Il s’agit également de se conformer à la Loi Egalim (Agriculture et Alimentation 2018) qui préconise une alimentation saine et durable pour tous et notamment 50% de produits durables dans la restauration collective d’ici 2022.

    L’élaboration du PAT

    Le PAT est en cours d’élaboration et il s’inscrit dans la suite d’une stratégie mise en œuvre depuis plus de 10 ans. Sa conception est évolutive mais les grands axes stratégiques ont été posés en 2019 pour répondre à l’Appel à projet national PNA en décembre 2019 en cours d’instruction à l’échelle nationale. 
    Le PAT est une somme d’initiatives et d’actions qui tendent vers une situation la plus optimale possible : développer une économie circulaire locale vertueuse et favoriser l’accès à une alimentation saine et durable pour tous.

    Le PAT dans la continuité de la commission Agriculture et Foret TPM depuis 2009


    la Métropole TPM œuvre pour le maintien et le développement des filières agricoles sur son territoire. La Commission Agriculture et Forêt mise en place de 2009 à 2014 et présidée par Monsieur Christian Simon a permis de mettre en place une stratégie bâtie sur plusieurs axes qui ont préfiguré le PAT :

    • Dès 2009 un partenariat avec la SAFER, a permis de mettre en place un observatoire du foncier agricole et une action offensive et défensive sur ce foncier afin de lutter contre la spéculation foncière. Cette stratégie a permis l’acquisition de foncier agricole et l’installation ou l’extension de producteurs.
    • Dès 2012 TPM en partenariat avec la CDAV s’est attachée à réaliser un diagnostic de sa filière maraîchère couplé à un diagnostic de la restauration collective scolaire. De plus un accompagnement collectif pour permettre aux producteurs maraichers de répondre aux enjeux de demain : réduction des produits phytosanitaires, vente en circuit court, transformation des produits, ....
    • De 2015 et jusqu’en 2021 : La stratégie foncière agricole est mise en œuvre en partenariat avec la SAFER et la CDAV pour accroître les volumes de production par le maintien et la reconquête du foncier agricole. Il s’agit d’identifier les friches productives et favoriser leur remise en culture. Un travail d’animation auprès des propriétaires fonciers est réalisé pour les inciter à la vente ou à la location de leur bien. Un travail d’accompagnement sur les transmissions d’exploitations est également mis en place en parallèle pour favoriser la reprise de l’outil de production. 
    • De même, il s’agit dans le cadre du PAT d’encourager la vente en Circuit courts : les magasins de producteurs, équiper et animer les marchés de Producteurs de Pays : MPP, …
    • De favoriser le développement d’une agriculture vivrière durable (respectueuse de l’environnement) par le biais d’un accompagnement techniques et du développement des signes de qualité, … afin de répondre aux objectifs de la Loi EGalim

    Les axes de développement du PAT 

     

    • Un ancrage territorial fort AOP Figue de Solliès, AOC Huile de Provence, IGP Miel de Provence, à préserver et développer notamment par une dynamique d’appropriation du territoire
    • L’éducation alimentaire ou changer les habitudes alimentaires 
    • La restauration collective : Elle est caractérisée par une grande diversité d’approvisionnement avec une part plus ou moins importante de produits locaux dans les menus. De plus, un diagnostic reste à réaliser pour identifier les différents établissements (EHPAD, Police, Pompiers, Armée, Hôpitaux, etc…), le nombre de repas et les modes d’approvisionnement
    • Le gaspillage alimentaire : De nombreux restaurants scolaires s'organisent pour réduire le gaspillage alimentaire (tri des déchets par les enfants, mise à dispositions d'assiettes de tailles différentes selon la faim des enfants, valorisation des déchets sous forme de dons aux producteurs…

    Carte d’identité alimentaire du territoire

    • La Métropole TPM est constituée de 12 communes dont 9 sont littorales et compte 439 542 habitants répartis sur 36 654 ha.
    • Près de 700 exploitations agricoles réparties entre 400 horticulteurs (2010), 90 exploitations de maraîchage (2013), 200 exploitations viticoles, arboriculture (Figues & Olives) et des cultures dites « de niche »  telle que la canne de Provence, la spiruline,…
    • La filière maraîchère se caractérise par de petites exploitations diversifiées généralement orientée sur de la vente en circuits courts : Marchés, AMAP et points de vente collectifs.
    • Les terres agricoles couvrent 6 727 ha classés en Zones Agricoles dans les documents d’urbanisme (POS/PLU). En revanche la Surface Agricole réellement Utilisée n’occupe que 2 908 ha (moins 50% en 10 ans). 
    • Le territoire est caractérisé par une agriculture de qualité marquée par les signes d’excellence : AOC Côte de Provence, Bandol, AOP Figue de Solliès, AOC Huile de Provence
    • En 2018,  28 nouvelles installations toutes filières confondues.
    • Le territoire de TPM abonde d’initiatives de ventes en circuits courts et d’approvisionnement local de la population : Marchés, AMAP, associations (Les Panier Davoine, La Ruche qui dit oui), prestataires (Terre Azur),… et les productions sont diversifiées : légumes ratatouille, figue, Safran, Grenades, coquillages, poissons, volailles, avocats, escargots,…
    • 3 communes se sont engagées dans une démarche de ZAP : Zone Agricole Protégée
    • La pêche est artisanale sur des petits bateaux de moins de 12 m. La vente se fait au détail sur les ports et marchés. 
    • L’aquaculture, production de moules et d’huitres et élevage de daurades et loups, est une filière qui connaît un réel succès.

    Les acteurs 


    Les partenaires fondateurs du PAT autour de TPM sont :

    • la chambre d’Agriculture du Var,
    • la SAFER
    • AGRIBIOVAR
    • et des réunions de concertation associant plus de 70 participants représentant une grande majorité des acteurs.
       
    Actualités 

    Actualités

    Les inscriptions pour les ateliers d’initiation artistique "Jeune public" 2020/2021, sont ouvertes !

    La 16ème édition du Festival l'Oeil en Seyne se déroulera du 26 septembre au 10 novembre à la villa Tamaris et présen

    Dans moins de deux ans, l’ancienne friche industrielle de ce quartier bien connu des Toulonnais aura laissé place à un par

    Pour débuter ce Théma #37 intitulé « Passion Bleue », le théâtre Liberté consacre une journée spéciale, au célèbre et trè

    Dans le cadre de l’Opération Grand Site, la Ville d'Hyères et la Métropole TPM organisent, du 19 septembre au 30 nove