facebook

 
Tour Fondue

Gare maritime et capitainerie : pose de la 1ère pierre

La pose symbolique des premiers éléments de bois du futur bâtiment de la gare maritime – capitainerie a marqué, mercredi 27 janvier, un nouveau temps fort dans les travaux d’aménagement en cours du port de La Tour Fondue. Mise en service effective : fin juin 2021.

Les travaux d’aménagement du port de La Tour Fondue vont bon train. Les phases préparatoires, dont la difficulté a été la création d’une gare maritime provisoire assurant la continuité du service public de transport vers les îles d’Or, sont à présent terminées. Les fondations en béton du bâtiment ont été coulées. Il est désormais temps de passer au deuxième temps fort de cet aménagement ambitieux : la phase de montage de l’ossature en bois du bâtiment. Une architecture unique, tant par sa silhouette en forme de carène de navire, que par ses matériaux.  

Hubert FALCO, Président de la Métropole TPM, propriétaire et gestionnaire du site, et Jean-Pierre GIRAN, Maire d’Hyères et vice-président de TPM, étaient donc présents sur le site pour marquer cette étape importante et poser symboliquement le premier élément de bois du futur bâtiment.

Cette capitainerie est le navire amiral d’un tout et d’une réflexion collective. Il était important de redonner une image de qualité et de modernité à ce lieu tout à fait décisif. Mais aussi d’améliorer son environnement. Je suis donc très heureux d’avoir, aux côtés de la Métropole, posé la 1ère vis. Prononce Jean-Pierre Giran.

Et, Hubert Falco, président de TPM d'ajouter :

Le projet qui a été collectivement retenu est un projet qui s’intègre parfaitement à ce site exceptionnel, à son histoire et à son avenir ! Il a le mérite d'avoir réussi à consilier le progrès et le nécessaire développement dans un site préservé. Bravo aux architectes !

Pour rappel, l’aménagement du port de La Tour Fondue est l’une des premières grandes actions de l’Opération Grand Site (OGS).

Il porte une ambition triple :

  • améliorer les conditions de travail des agents de la Métropole et de son délégataire ;
  • améliorer les conditions d’accueil des voyageurs et des usagers du port
  • tout en inscrivant le projet dans la mise en valeur du site classé de la Presqu’île de Giens et des Salins d’Hyères et des abords de la Batterie du Pradeau.

Son coût total est de 4 030 937 €HT. Il est financé par le budget annexe du port et bénéficie du soutien de la Région Sud via le Contrat Régional d’Équilibre Territorial (CRET) à hauteur d'1 million d’euros et par l’État via la Dotation de Soutien à l’Investissement Local (DSIL) pour 1 million d’euros également.

Une architecture singulière 

Après la déconstruction de la gare maritime vient donc le temps de la reconstruction ou plutôt la construction d’un seul bâtiment en lieu et place des trois édifices existants et inadaptés à la qualité du site et à sa fréquentation. Ce nouveau bâtiment à forte signature architecturale (495 m²) regroupera l’ensemble des différentes activités portuaires : au rez-de-chaussée la gare maritime avec sa billetterie et sa salle d’attente, un local fret et à l’étage la capitainerie avec une vue sur les deux bassins portuaires, la zone de fret et son accès.

Un bâtiment en bois en forme de carène de navire

Le parti pris architectural défini par le cabinet Duchier-Pietra Architectes, sélectionné dans le cadre d’un concours à maîtrise d’oeuvre restreint, a été de concevoir un bâtiment qui se fond dans le paysage, sans créer de barrière entre la Batterie du Pradeau et le hameau. Ainsi, depuis la plage du Pradeau, la ligne de la toiture se confond avec la silhouette des Îles d’Or. Aéré, rythmé, transparent, l’édifice joue avec l’ombre et la lumière des lieux.

Ce dernier sera discret et léger pour se fondre dans le paysage. Pour ce faire, on lui a donné l’image d’une structure de coque retournée avec des ossatures bois et une grande ombrière dans lequel on va venir glisser des modules en bois qui accueilleront les parties bâties de la gare maritime. C’est une architecture très singulière qui va marquer l’entrée du Parc national. Explique Nicolas Pierta, architecte.

L’architecture de ce futur bâtiment multiusages joue, par mimétisme, avec les textures et les couleurs du site tout en s’ouvrant sur la mer. Le mouvement sinueux de la toiture permet d’englober sans rupture la capitainerie qui, située à l’étage, bénéficie d’une vue panoramique à 360° sur les deux bassins portuaires mais aussi sur la zone de fret et son accès.

Une architecture évolutive

Depuis la plage du Pradeau, la ligne de la toiture se confond avec la silhouette des Îles d’Or, elle se décline en ombrière, terrasse, belvédère et casquette protectrice au sud pour la capitainerie. Sa hauteur maximale est de 7,7 m. Au nord, l’ombrière crée un signal facilement identifiable pour capter le flux des voyageurs et les guider jusqu’à la billetterie.

La disposition de l’ombrière de la salle d’attente de la billetterie permet de répondre à différentes configurations de fréquentation.

Ainsi, dans son mode hiver, la zone attente, entièrement vitrée, permet d’abriter le voyageur tout en lui offrant des vues sur l’extérieur. En mode été, des files d’attente seront organisées sous l’ombrière équipée de bancs protégés du soleil avec vue sur les quais et la plage du Pradeau.

À l’arrière de la billetterie s’organisent les locaux logistiques de la gare maritime (bureaux d’exploitation, locaux du personnel,…) avec une entrée indépendante. L’accueil, la supervision de la capitainerie et la gestion administrative du port se trouvent à l’étage dans un espace entièrement vitré et protégé du soleil.

La carcasse de bois est implantée sur une plateforme béton posée sur une soixantaine de micro-pieux d’une longueur de 7 à 14 m enfichés dans la roche, à plus de 5 m de profondeur.

Pérennité et architecture bioclimatique

Afin de répondre aux délais de réalisation, contraints par une exploitation portuaire maintenue durant la période des travaux, le choix du bois s’est imposé. Le bâtiment sera mis en service dès la fin du mois de juin 2021. Matériau reconnu pour son imputrécibilité, sa densité et sa longévité, il va permettre au bâtiment de résister aux affres du temps et aux assauts de l’air marin. Sa couleur patinée gris vieilli et la matière seront en harmonie avec la roche naturelle et le bleu profond de la mer.

3 type de bois

Trois essences de bois différents seront utilisées :

  • De l’épicéa contrecollé à plis croisés pour les murs et les planchers. De différentes épaisseurs, les panneaux sont réalisés en usine et arriveront sur le chantier déjà découpés et percés aux dimensions souhaitées permettant un gain de temps lors de la pose par rapport à un édifice de construction traditionnelle. La structure est réalisée avec 120 m3 de panneaux contrecollés et stockera une grande quantité de carbone durant le cycle de vie du bâtiment;
  • Du pin Douglas hors aubier, naturellement résistant pour l’ombrière. Les poutres sont réalisées en lamellé-collé. Les bois sont issus de forêts certifiées Programme Européen de Forêts Certifiées (PEFC), ce qui garantit le caractère renouvelable du matériau et le maintien voire l’accroissement du stock de carbone en forêt. Il faudra environ 80 m3 de bois pour construire l’ombrière;
  • De l’okoumé avec une finition en lasure gris vieilli pour les 330 m² de bardage extérieur.

Un confort thermique  

L’architecture du bâtiment, son isolation et son vitrage ont été conçus de manière à garantir le confort thermique des occupants mais aussi à favoriser les apports de lumière naturelle tout en limitant le risque de surchauffe. Très bien isolé, l’édifice sera chauffé ou refroidi par l’intermédiaire d’une pompe à chaleur, meilleur compromis en matière d’énergie.

De même, la conception du squelette en bois et l’intégration des brises soleil participeront au contrôle des apports solaires directs en été tout en les favorisant l’hiver.

Actualités 

Actualités

Les six trimarans de la Pro Sailing Tour ont débarqué dans le port.

Dans le cadre de l’exposition « Futurissimo.

Chaque année, TPM met à jour le Plan Vélo, destiné à faciliter les déplacements des habitants au sein de la Métropole.

La Métropole TPM accueille du jeudi 29 juillet au dimanche 1er aout la finale du PRO SAILING TOUR, un événement sportif in