facebook

 
CONSERVATOIRE TPM

Bientôt un nouveau Conservatoire TPM au coeur du Pradet !

La 1ère pierre du site pradetan du Conservatoire TPM a été posée vendredi 11 janvier ; l'équipement fait partie du futur pôle culturel de la ville.

A 11h, vendredi 11 janvier, a eu lieu la pose de la première pierre du futur bâtiment du Conservatoire TPM , site du Pradet. L'évènement a eu lieu en présence d’Hervé Stanissos, son maire et vice-président de TPM, ainsi que des principaux acteurs du projet (élus de la ville, de TPM, équipes du Conservatoire TPM, équipes techniques, architectes, partenaires financiers...). "Merci à tous d'être présents aujourd'hui et d'avoir travaillé depuis 3 ans sur ce projet", a notamment déclaré le maire de la ville.

C’est une image forte que celle de la pose de la première pierre de ce nouveau lieu d’enseignement et de pratique artistiques. Une première pierre toute symbolique pour la construction de ce site qui aura pour vocation de poursuivre l’objectif du Conservatoire TPM : promouvoir l’art de la musique, de la danse, du théâtre et du cirque auprès du public.
Le but : permettre aux élèves de pratiquer ces activités artistiques dans une structure architecturale moderne et un environnement hautement qualitatif.

C'est Jordi Pimas, un des architectes de Studio 1984 chargé de la conception du projet, qui a tout d'abord salué "l'engagement politique, sans qui l'architecture serait difficilement possible"; ce barcelonais a ensuite mis en avant les savoirs-locaux et techniques artisanales, comme les pierres d'Oppède utilisées dans ce projet, "pour réconcilier le développement durable et le développement de l'économie locale".  

Yann Tainguy, conseiller métropolitain et membre de la commission Culture, a ensuite pris la parole: "voir grandir cet établissement unique qu'est le Conservatoire est très réjouissant!"

Pour rappel, le site actuel qui accueille environ 60 élèves chaque jour, se trouve installé dans des locaux mis à disposition, à titre provisoire par la commune depuis la rentrée 2018, au sein du BIJ situé place du 8 mai 1945. Jusqu’en 2017, les cours se déroulaient à l’intérieur de modules de type « Algéco » situés sur un terrain appartenant à la Métropole TPM, chemin de la Carraire.

Ce vendredi, l’événement s’est donc articulé autour d’une « pierre », celle du futur bâtiment où, comme la tradition le veut, chaque représentant y a versé du ciment après y avoir préalablement glissé le parchemin où sont inscrits les noms des différents acteurs du projet. "Une fois que la 1ère pierre est posée, on est sûrs que les autres suivront", a ajouté Yann Tainguy.
En effet, les travaux de fondation du bâtiment ont débuté en juillet dernier et devraient s’achever en octobre ou novembre 2019 pour une ouverture prévisionnelle de la structure à la fin de l'année.

Hervé Stassinos a rappelé que le bâtiment du Conservatoire venait s'inscrire dans un projet plus global de pôle culturel, réalisé par la ville et comprenant une ludothèque et une bibliothèque.

"Nous avons souhaité un lieu multiforme, pluridisciplinaire et intergénérationnel, un pôle culturel en plein centre de la vie et de la ville des pradétans!".
 

Le bâtiment d’un coût total de 2 322 923 € TTC

Financé par TPM, l'Etat (DSIL 2018) à hauteur de 879 792 euros, la Région Sud PACA (CRET) pour 340 000 euros et le Conseil départemental 83 pour 138 178 euros 

Conservatoire TPM - Site du Pradet : projet, travaux et aménagement

Historique du projet

Le futur bâtiment sera implanté dans le centre-ville du Pradet, au 112 boulevard Jean Jaurès, à l’ancien emplacement de l'école Jean Jaurès construite au début du 20ème siècle. Rénovée à plusieurs reprises, celle-ci a été fermée en septembre 2014, afin de procéder au désamiantage et à la démolition de modules qui avaient été implantés dans la cour. Après la réalisation de ces travaux au premier semestre 2015, la commune du Pradet a souhaité réaliser, dans l’enceinte de cette école, dans les locaux existants, un centre culturel comprenant une bibliothèque (déménagement de la bibliothèque existante), une ludothèque et le nouveau site du Conservatoire TPM, ce dernier étant donc sous maîtrise d’ouvrage de la Métropole TPM.

Une consultation de maitrise d'œuvre a été lancée le 21 décembre 2015. Le programme soumis à la consultation, comprend la réalisation du bâtiment - environ 620 m2 répartis sur deux niveaux. Le bâtiment du Conservatoire TPM sera composé de salles de cours et de répétition ainsi que d’une salle pouvant accueillir 90 personnes, servant aux pratiques collectives instrumentales et vocales.
Les travaux intègrent également l’aménagement des abords directs et la démolition d’un petit bâtiment existant.

Studio 1984 architecte et Boris Bouchet Architectes ont été choisis en raison d'une démarche de projet architecturalement, socialement et écologiquement innovante. 

L’aménagement du site 

Le projet de construction s’est attaché à conserver l’ambiance singulière de ce lieu, dans sa relation au centre-ville comme au grand paysage de la colline qui le domine. L’implantation générale s’est donc appuyée sur les bâtiments et équipements existants afin de favoriser l’intégration des volumes et organiser la continuité des parcours et des accès. La cour, pensée comme une place publique, dispose d’un ensemble de lieux de passage et articule centre historique, faubourg, espaces naturels et alignement de platanes. Cela a conduit à organiser l’équipement sur deux niveaux afin de permettre une meilleure compacité de l’enveloppe et une réduction importante de l’emprise au sol du bâti. 

Par ailleurs, la volumétrie s’inscrit parfaitement dans le tissu varié des constructions voisines : les villas, les petits immeubles collectifs du boulevard Jean Jaurès ou l’église Saint-Augustin/Saint-Raymond Nonnat, conférant au Conservatoire son statut d’équipement présent mais intégré. Les reculs du volume principal du bâtiment sur les mitoyennetés, contribuent au respect du voisinage tout en offrant des opportunités d’orientations sur ses quatre façades. Ainsi, le bâtiment ne comporte aucun pignon ou façade aveugle et affirme le caractère traversant de toutes les pièces, facilitant la ventilation et la lumière naturelles.

L’implantation du Conservatoire satisfait aux dispositions du PLU compte-tenu de l’intérêt collectif de la construction. La façade nord se recule suffisamment de la limite parcellaire pour laisser un large passage dans la continuité de l’acquisition en direction de la place Paul Flamencq. Une inflexion légèrement concave des façades offre aux salles une géométrie adaptée à une acoustique de grande qualité tout en manifestant la fonction spécifique d’un équipement culturel dans le grand paysage du Pradet. 

De plus, le projet faisant le choix de conserver la cour, il a donc été choisi de l’intégrer au volume du bâtiment, formant ainsi un parcours vers un belvédère d’où l’on peut admirer le panorama. Celui-ci offre ainsi un large horizon et participe aussi bien à l’ambiance intérieure du bâtiment qu’à l’agrément des espaces extérieurs. Enfin, ce dispositif aménage l’accessibilité PMR à la partie supérieure des gradins pendant les horaires d’ouverture du Conservatoire.
Protégé du soleil dans l’après-midi par l’ombre portée du bâtiment, il permet à 120 personnes assises d’assister à un événements.

Le choix des matériaux

Afin de s’intégrer parfaitement au bâti typique et traditionnel du centre-ville du Pradet, il a été choisi une architecture sobre mais contemporaine qui s’intègre harmonieusement avec l’ensemble des toitures en tuile canal. 
Le respect de l’identité locale a dicté le choix de matériaux nobles mais courants comme la pierre en façade et la tuile en couverture. Il s’agit de proposer des murs massifs, qui confèrent au bâti le caractère d’un abri solide, durable. Il y a également une intention technique et symbolique dans l’idée de regrouper les lieux de pratique de la musique dans ce type de volume en pierre et béton, isolant et protecteur vis-à-vis du voisinage.

Le traitement des espaces libres et accès

Les arbres et massifs existants ont été maintenus. Une réfection de l’enrobé est prévue. L’accès se fait par l’actuelle cour de l’école qui donne sur le boulevard Jean Jaurès. Un portillon sur la voie au sud du terrain sera mis en place. Il constitue un accès secondaire notamment utilisé pour des représentations nocturnes.

Le Conservatoire TPM - Site du Pradet en bref

Dates repères :

  • Septembre 2014 : fermeture de l’école Jean Jaurès pour désamiantage et démolition de modules
  • Premier semestre 2015 : projet de création du Centre culturel de la commune
  • Décembre 2015 : lancement de la consultation de maîtrise d’œuvre 
  • Avril 2017 : le projet a reçu le label Bâtiments Durables Méditerranéens (BDM) niveau Argent
  • Octobre 2017 : lancement de la consultation travaux
  • Juillet 2018 : début des travaux
  • Dernier trimestre 2019 : livraison des travaux
  • Fin 2019 : ouverture prévisionnelle du nouveau bâtiment du Conservatoire TPM - Site du Pradet

Chiffres clés :

  • Coût total de l’opération : 2 322 923 € TTC (TPM, Etat, Région et Département)
  • Coût total du pôle culturel du Pradet: 4 millions d'euros TTC
  • Superficie : environ 620 m² répartis sur deux niveaux

Maîtrise d’ouvrage : 
Métropole Toulon Provence Méditerranée

Mandataire Maîtrise d’œuvre : 
STUDIO 1984 architecture 
Boris Bouchet architectes
Solair / Groupe Gamba / Ateve ingénierie
EGSA / Calder ingénierie / PGECO
 

Actualités 

Actualités

Jusqu’au 25 avril, venez découvrir l’exposition itinérante illustrant 50 ans d’Université de Toulon, installée actuellemen

La Villa Tamaris à La Seyne accueille du 6 avril au 2 juin 2019, une exposition collective intitulée « Trajectoires ».

La Fondation Carmignac à Porquerolles vient d’ouvrir au public pour sa seconde saison !

Certaines déchèteries et aires de déchets verts seront fermées au public durant les jours fériés d'avril et mai, et d

Les 18 et 19 mai prochains, ne manquez pas la fête de la nature aux Salins d'Hyères !