facebook

 
Culture

Qui a tué Grand Maman, le Liberté interroge les générations.

En avril et mai, le Liberté présente le dernier Théma de la saison: Qui a tué grand-maman ? Avec des conférences, une table ronde, deux expositions, du cinéma, des rencontres à l'issue des projections et des spectacles, ce théma propose une réflexion sur les rapports entre les générations dans nos sociétés actuelles. À cette occasion, le théâtre accueillera Zineb Sedira, Simon Abkarian, Mohamed El Khatib, Céline Alvarez, Karim Dakroub, Blandine Savetier, Léonore Confino, Éric Reinhardt...

Comment préserver la richesse de la transmission des savoirs, des anciens vers les plus jeunes ? Le lien entre les générations s’étiole-t-il ? C’est l’impression que nous donnent parfois les adolescents d’aujourd’hui, comme celui du spectacle Le bal des rêves de Karim Dakroub, aspiré par ses écrans pour jouer, communiquer, travailler, s’informer, tomber amoureux... Que se passe-t-il dans une famille quand un enfant meurt prématurément ? C’est la question que pose la pièce C’est la vie, de Mohamed El Khatib. L’envol des Cigognes de Simon Abkarian, évoque le rapport entre une mère et ses enfants en temps de guerre. Enfin, MDLSX de la compagnie Motus aborde la complexité du genre et de l’identité face à la famille qu’on ne choisit pas.
Aux côtés d’artistes animés par ces questionnements sur les liens familiaux et générationnels, nous inviterons les jeunes de 7 à 77 ans à se mettre dans la peau de l’autre, qu’il soit riche de son expérience, de son savoir ou de son futur à construire.

 

Actualités 

Actualités

Le Premier Ministre, Jean Castex était en visite officielle samedi 15 janvier, dans le cadre de la signature du Contrat mé

La halte ferroviaire de Sainte-Musse devrait être mise en service en décembre prochain.

Dans le cadre de ses "Journées portes ouvertes", l'ESADTPM accueille le public le 28 janvier 2022 de 14h à

Du 29 janvier au 7 mai 2022, découvrez l'exposition de Gérard Rancinan, photographe et Caroline Gaudriault, auteure,

C’est un véritable travail d’orfèvre qui s’accomplit depuis mars 2021 au sein du foyer Campra de l’Opéra de Toulon afin de