facebook

 
Spectacle

Rencontre avec le marionnettiste Matej Forman

Matej Forman est décorateur, marionnettiste et scénographe du spectacle « Un beau matin, Aladin ». Le Théâtre Liberté à Toulon, propose ce spectacle jeune public en janvier 2014. Il travaille avec son frère jumeau, Petr Forman « Au Théâtre des Frères Forman ». Leur vie est dédiée au Théâtre de rue. Préparer ce spectacle lui a pris plus de 2 ans, de la création des décors, des marionnettes, à la mise en scène du spectacle. Rencontre avec l’homme orchestre de ce spectacle.

Il vous a fallu combien de temps pour préparer ce spectacle ?

L’aventure a commencé il y a plus de 2 ans. Au début il a fallu se recentrer avec l’équipe des créateurs, pour bien concevoir le projet. Cela a beaucoup bougé pendant la première année de travail et nous n’avions jamais vraiment fini. On a réfléchi, imaginé, cherché, étudié, dessiné, parlé et bien sûr écrit.

La construction du décor a pris 3 mois et nous continuions à créer encore de nouveaux éléments, costumes, accessoires et détails pour la scène pendant les répétitions à Aix au Théâtre du Jeu de Paume.

Les répétitions étaient prévues sur 4 semaines, mais nous avons prolongé d’une semaine encore au Jeu de Paume car, pour nous le spectacle n’était pas encore abouti. Les choses ont beaucoup avancé mais il fallait encore du temps pour que ce garçon, Aladin, grandisse ! Vous savez, ce n’est qu’un garçon des rues, qui n’a pas fait d’études, mais nous, nous avons appris à le connaître et quand on connaît son cœur, on y trouve toute la richesse d’un homme de caractère.

Faites-vous beaucoup de spectacles pour enfants ?

Au Théâtre des Frères Forman et avec l’équipe tchèque, proche de moi, nous racontons les histoires en utilisant plus d’images que de texte. Les marionnettes nous permettent de faire cela. Les spectacles pour enfants sont aussi des spectacles pour adultes. Nous y travaillons avec la même passion et la même profondeur. Il n’y a pas de différence. Mais pas d’illusion, dans Aladin, nous avons tous un peu peur. Et nous espérons que l’on ressente aussi beaucoup d’autres émotions.

Qu’est-ce qui vous a amené à être marionnettiste ? 

J’ai suivi mon frère jumeau Petr, dès l’école puis l’université. Lorsque nous rentrions pour les vacances, nous avions la chance d’être ensemble dans une compagnie de spectacle de rue qui préparait, chaque année, un spectacle au cœur de Prague. À cette occasion, nous avons préparé tous les ans, un nouveau spectacle de marionnettes ou des chansons interprétées avec des images ou dans un décor simple. Cette aventure nous a conduits naturellement au monde des marionnettes, puis au théâtre et plus exactement au théâtre de rue.

Comment créez-vous les marionnettes?

Nous travaillons en regardant beaucoup d’images, de livres, de photos. Nous faisons des dessins ou des modèles en terre. Nous utilisons du bois, du papier mâché, du tissu, du contreplaqué, du métal et tout autre matériau utilisable pour faire des formes. C’est très complexe et souvent il y a plusieurs décorateurs et techniciens qui nous aident à trouver les solutions pour que chaque marionnette bouge bien et fasse ce que l’on a imaginé pour elle.

En savoir plus 

Théâtre Liberté Toulon

Le jeudi 30 janvier à 20h30

À partir de 8 ans

En partenariat avec le PoleJeunePublic

Actualités 

Actualités

Au 1er juillet, les déchèteries de la Métropole sont de nouveau en accès libre, exceptés les sites de La Seyne-sur-Mer, La

Après deux mois de déconfinement progressif et avec l'arrivée de la saison estivale, la Métropole TPM et son réseau M

Ces dernières semaines, avant le déménagement de l’ESAD TPM vers ses nouveaux locaux à Chalucet, deux illustres presses d’

Les festivals Design Parade Hyères et Toulon ainsi que l’exposition « Futurissimo, collection du Centre Pompidou » étant r

Les 4, 5, 11, 12 et 26 juillet ainsi que les 2, 8, 22 et 28 août, TPM et la ville de La Valette-du-Var, vous donne rendez-