facebook

 
SITTOMAT

Nouvelles consignes de tri : bilan et perspectives 1 an après

Depuis le 1er mars 2022, le SITTOMAT a étoffé la liste des emballages acceptés dans le bac à couvercle gris ainsi que dans les colonnes à opercule de la même couleur réparties sur tout le territoire, vous permettant de tous les recycler ! Ce sont plus de 50% d’emballages en plastique et en métal supplémentaires qui ont été collectés pendant cette première année, soit plus de 4855 tonnes. Une belle performance, même si des marges de progression sont encore attendues.

Depuis le 1er mars 2022, le tri est devenu plus simple pour les 532 000 habitants de la Métropole TPM, de la Communauté de Communes de la Vallée du Gapeau et de la Communauté agglomération Sud Sainte-Baume. Lauréats d'un appel à projet Citeo, le SITTOMAT étend les consignes de tri, tout emballage en plastique et en métal se trie désormais dans le bac gris ou la colonne à opercule gris.

Aux traditionnels bouteilles, bidons et flacons en plastiques, s'ajoutent depuis plus d'un an, tous les emballages métalliques comme les canettes et les boîtes de conserve, ainsi que tous les autres emballages en plastique comme les pots de yaourts et de produits laitiers, les sachets et sacs, les films de packs d'eau ou de sodas, les emballages de produits d'hygiène ou encore les barquettes en polystyrène...

Le bac jaune, quand à lui, continue d’accueillir tous les journaux, magazines, papiers et cartons.

La colonne à opercule vert reçoit toujours les bouteilles, flacons et pots en verre.

Le verre est un matériau recyclable à 100% et à l’infini. Encore faut-il bien le trier. En effet, chaque habitant jette encore 8 kilos de verre dans les ordures ménagères en 2016 !

Une hausse significative des tonnages

Un an après la simplification des consignes de tri, le bilan des tonnages collectés pour les emballages plastiques et métalliques issus des bacs à couvercle gris et colonnes à opercule gris est significatif.

Ces tonnages témoignent d'un nouveau geste de tri des habitants plus qu'engageant avec 1624 tonnes supplémentaires collectées entre mars 2022 et février 2023, par rapport à l'année 2021 sur le territoire du Syndicat.

On a multiplié par 2 les déchets recyclés et valorisés ! Malgré ces bons résultats, on trouve encore 30 % d'erreurs de tri. Donc nous avons une marge de progression importante. Informe Gilles Vincent, président du SITTOMAT et vice président de TPM.

 

 

Une entrée timide des emballages métalliques dans le bac gris

Dans le bac gris, les tonnages d’emballages métalliques ne représentent que 263 tonnes sur les 4 855 collectées. Un résultat en deçà des estimations souhaitées par le SITTOMAT, pour un matériau parfaitement recyclable.

Bien qu’il s’agisse d’une belle performance, seuls 8% de ces tonnages sont en acier ou en métal. Or, tous les emballages en métal, même les plus petits, sont recyclés, à condition qu’ils soient triés. Informe Christine Leuthy, directrice régionale Sud Est et Corse Citéo

Tous les emballages se trient. Il existe encore des idées reçues ou doutes qui freinent le réflexe de tri des habitants. Avec la simplification des règles, on limite ces freins, la seule question à se poser est : est-ce un emballage en plastique ou en métal ?
Car ils sont tous à déposer dans le bac gris. Dans le cas des habitants de l’aire toulonnaise, l’acquisition du geste de tri pour les emballages métalliques est à poursuivre, pour que boîtes de conserve, opercules, bouteilles de déodorants et désodorisants, bouteilles de sirop, canettes, petits aluminiums, barquettes aluminium, etc, soient captés et adressés au centre de tri afin de retrouver une nouvelle vie.

Avec 1 tonne d’acier, on fabrique 13 lave-vaisselles ou 12 000 boîtes de conserve. Alors, n’oubliez pas de les trier !

Plus d'un tiers de refus de tri 

Sur l’ensemble des tonnages collectés dans le bac gris, les déchets refusés au centre de tri, suite à des erreurs de geste de tri, atteignent en moyenne 35% : c’est-à-dire 1 700 tonnes de déchets qui ne devraient pas se retrouver dans le bac gris. Ces refus de tri sont catégorisés et représentés majoritairement par :

 

 

Ces erreurs de tri nécessitent de renvoyer les déchets concernés vers l’unité de valorisation énergétique et donc de payer deux fois : une fois pour le tri et une fois pour l’incinération !

Forte implication des acteurs locaux pour développer les performances de tri et de recyclage

Ouvrir le tri à 100% des emballages plastiques et métalliques a permis de faciliter ce geste quotidien pour chacun et d’assurer une augmentation des tonnages à recycler.
En s’inscrivant dans cette démarche et en répondant à l’appel à projet lancé par Citeo, le SITTOMAT s’est engagé un peu plus dans la réduction des déchets, au profit de l’augmentation de la valorisation des déchets recyclables.

Un enjeu à la fois économique, écologique et citoyen 

Sur le territoire géré par le SITTOMAT, les déchets jetés dans les ordures ménagères sont incinérés à l’unité de valorisation énergétique de Toulon.

L’ambition est de développer les écogestes des habitants, pour tendre vers plus de tri et de recyclage des emballages et des papiers/cartons.

Car la transition vers un système de plus en plus circulaire doit rester une priorité. 

Le geste de tri des habitants est donc indispensable, autant pour des raisons économiques qu’environnementales.

Le passage en extension des consignes de tri et la mise à disposition des dispositifs de tri, ainsi que le développement du compostage, permettent aux citoyens de contribuer plus facilement à changer leurs habitudes.

Le centre de tri du SITTOMAT à horizon 2025: véritable levier pour le recyclage 

Le SITTOMAT a fait le choix de construire son propre centre de tri des déchets recyclables.

D’une capacité de 35 000 tonnes par an, couvrant les besoins de l’ensemble de son territoire, de Saint-Cyr-sur-Mer jusqu’au Golfe de Saint Tropez, il sera opérationnel au plus tard fin 2025. 

Situé à La Farlède dans la zone industrielle de Toulon Est, il accueillera l’ensemble des collectes sélectives de papiers, cartons et emballages au sein d’une installation moderne pour laquelle un marché global de performances de conception, réalisation et exploitation est en cours d’attribution.

Le lauréat de ce marché sera désigné à l’automne 2023 pour une construction qui démarrera à l’été 2024.

Avec cette nouvelle installation, le geste de tri pourra être encore simplifié, les usagers n’auront alors plus qu’un seul bac de tri pour l’ensemble des emballages et papiers/cartons - hormis les emballages en verre qui continueront à être triés dans les colonnes à opercule vert. Une véritable avancée pour harmoniser les consignes avec l’ensemble du territoire et simplifier le quotidien des trieurs.

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Dans le cadre du projet Nature For City LIFE l’inauguration de l’œuvre « Li Bello Vedere » réalisée en partenariat avec le

Découvrez la vidéo sur le Contrat de Baie réalisée par la Métropole TPM.

La Métropole Toulon Provence Méditerranée vous informe que les pôles environnementaux (déchèteries) de Six-Fours-les-Plage

Avec l'arrivée de l'été, la Métropole TPM et son réseau Mistral s'adaptent à vos besoins pour que vous puis

Le dimanche 14 juillet, le réseau mistral s'organise pour plus de mobilité autour des festivités!