facebook

 
Développement durable

Lutte contre le gaspillage alimentaire : agissons !

Le gaspillage alimentaire est le fait de perdre ou jeter de la nourriture généralement destinée à la consommation humaine. Il se produit tout au long de la chaîne d'approvisionnement, de la production agricole jusqu'à la consommation, en passant par le stockage, la transformation, la distribution et la gestion. Métropole écoresponsable, TPM est engagée dans la lutte contre ce fléau. Des solutions simples et concrètes existent. On vous dit tout !

Dans nos poubelles nous avons malheureusement trop de choses que l’on pourrait consommer, donner, composter... Comment éviter ce fléau qu'est le gaspillage alimentaire ? Tout simplement en nous interrogeant sur nos habitudes et nous responsabilisant : notre façon de faire les courses par exemple, mais aussi en ayant des réflexes de dons ou de récupération qui permettraient efficacement de lutter contre la précarité alimentaire... 

À ce jour,  la Métropole TPM compte 440 000 habitants, et tous les ans, force est de constater que de lourdes quantités de bio-déchets partent à l’incinération avec les ordures ménagères :

En moyenne 23 127,6 tonnes de déchets alimentaires, soit 52,56 kilos par an et par habitant sont jetés dans nos poubelles !

Ces chiffres attestent donc du gaspillage alimentaire dans nos foyers. Afin de lutter contre ce gâchis, tous les acteurs métropolitains sont ainsi mobilisés pour informer et sensibiliser la population sur cette problématique.

Plus généralement, chaque année en France, près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillées, soit l’équivalent de 150 kg/hab./an. Dans les ordures ménagères et assimilées, on trouve l’équivalent de 20 kg/hab/an de déchets alimentaires, dont 7 kg de produits alimentaires encore emballés (source ADEME).

Des astuces simples et concrètes existent, mettons-les en place !

Lutte contre le gaspillage alimentaire : un triple enjeu 

Les causes du gaspillage alimentaire au niveau national sont nombreuses et liées notamment à la perte de valeur monétaire et symbolique de l’alimentation par rapport aux autres dépenses et activités, à l’évolution de la société et de l’organisation familiale, aux nouvelles façons de s’alimenter, au changement de rythme de vie…  Et les conséquences sont lourdes tant sur le plan environnemental, qu’économique ou social:

  • Environnemental : à l’échelle mondiale, le gaspillage alimentaire émet autant de gaz à effet de serre qu’un pays dont le niveau d’activité se situerait en 3e position juste après celui de la Chine et des USA, en outre du fait de l’énergie nécessaire pour produire, transformer, conserver, emballer, transporter… C'est également un gaspillage de ressources naturelles conséquent et notamment d'eau ;
     
  • Économique : le gaspillage alimentaire c’est inévitablement un gaspillage d’argent et il coûte cher : entre 12 et 20 milliards d’euros par an en France soit l’équivalent de 159 euros par personne pour les seuls ménages ;
     
  • Éthique et social : jeter de la nourriture est d’autant plus inacceptable dans la perspective d’une crise alimentaire mondiale, mais aussi dans le contexte social actuel propre à chaque pays y compris en France où l’on estime qu’1 personne sur 10 a du mal à se nourrir.

Retrouvez ces chiffres dans l’étude « État des masses des pertes et gaspillages alimentaires : état des lieux par étapes de la chaîne alimentaire » - ADEME 2016.

À savoir que la France, au travers du Pacte national et de la Loi AGEC, est engagée à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025 pour les secteurs de la restauration collective et de la distribution, et d’ici 2030 pour les secteurs de la consommation, transformation, production et restauration commerciale.

Pour y arriver, tous les acteurs doivent être mobilisés, du champ à l’assiette ! 

Quelques astuces pour le limiter

À la maison : je réduis mes poubelles

Lutter contre le gaspillage alimentaire et ainsi réduire votre poubelle et faire des économies c’est possible, voici quelques conseils :

  • Établir les menus à la semaine pour mieux gérer votre stock alimentaire ;
  • Faire une liste de courses afin de ne pas acheter à l’envie mais au besoin ;
  • Lire les dates de péremption avant achat pour être sûr que les produits puissent être consommés à temps ;
  • Conserver les aliments frais à la bonne température et ne pas briser la chaine du froid ;
  • Cuisiner la bonne quantité et en les conservant bien (récipient hermétique), utiliser les restes.
Tous ECO-RESPONSABLES. À la maison ou au travail : utilisez des contenants et de la vaisselle, réutilisable. Dîtes stop au jetable !

Penser au compostage

En tant que territoire Eco-Responsable, TPM et le SITTOMAT mènent une action continue pour recycler au mieux les bio-déchets. À ce titre, elle mettent à disposition à titre gracieux, des composteurs individuels, collectifs ou encore le lombricomposteur. Ces différents dispositifs sont adaptés en fonction du logement occupé avec ou sans extérieur permettant ainsi à chacun de pouvoir recycler les bio-déchets. 

Plus d'infos ici

Too Good To Go : une bonne initiative 

Too Good To Go en avez-vous déjà entendu parlé ? Il s'agit d'une application numérique qui met en relation les commerçants et les consommateurs pour lutter contre le gaspillage alimentaire et permettre à tous de faire des économies.

Cette plateforme d'échange permet aux restaurateurs, boulangers, pâtissiers, épiciers, de mettre à disposition tous les invendus à bas prix, sous réserve de disponibilité des stocks, et repartir avec quelques provisions COMESTIBLES initialement destinée à être jetées.

Comment ça marche 

Rien de plus simple ! Téléchargez l'application, connectez-vous sur votre smartphone et sauvez de délicieux invendus alimentaires chez vos commerçants locaux. Les paniers sont toujours "surprises", à un prix avantageux et ils font du bien à la planète et à votre porte monnaie. Une fois votre compte crée, l’application Too Good To Go vous géo-localise et vous propose une liste des commerçants partenaires. Vous obtenez pour chacun une estimation de ce que contient le panier à retirer, ainsi que le prix des invendus.

Une tranche horaire de collecte vous sera indiquée par mail de confirmation et par reçu que vous trouverez directement sur l’application à quel moment de la journée vous pouvez récupérer la marchandise. À vous ensuite de vous rendre sur place.

Bonne nouvelle ! Ça marche aussi lors de vos déplacements. 

ATTENTION : dans la mesure où Too Good To Go ne gère que les invendus, les stocks disponibles demeurent aléatoires, de même que le contenu des lots.

Je suis Métropolitain, je participe à la lutte contre le gaspillage alimentaire !
Actualités 

Actualités

Règles sanitaires obligent, la station d’épuration AmphitriA ne peut plus recevoir de visites de scolaires.

Comme lors du premier confinement, la villa Noailles vous donne rendez-vous en ligne avec des ateliers en live sur Instagr

Après d'importants travaux de mises aux normes environnementales, techniques et de sécurité, le Pôle de valorisation

Dans le palmarès national paru hier 11 avril dans le Journal du Dimanche, Toulon se place au 33e rang - 28 places de mieux

Dans le cadre de sa préparation paralympique aux Jeux Olympiques de Tokyo, l'équipe de paracyclisme a pris ses quarti