facebook

 
Cité Judiciaire de Toulon

Découvrez le projet retenu pour la Cité Judiciaire de Toulon

Comme annoncé en février 2019 par le maire de Toulon Hubert Falco avec la Garde des Sceaux de l’époque, Nicole Belloubet, le Palais de Justice va enfin être réhabilité et agrandi en Cité Judiciaire comme Hubert Falco n'a cessé de le réclamer aux gouvernements successifs depuis de nombreuses années.

Rappelons en effet que l’embryon de ce projet de Cité Judiciaire remonte au 23 février 2009 avec la signature d’une convention entre Toulon Provence Méditerranée et la Ministre de la Justice d’alors, Rachida Dati, comprenant notamment la démolition de la Prison Saint-Roch, véritable verrue à l’entrée ouest de notre ville et l’achat d’un terrain à La Valette-du-Var destiné à la construction d’un centre de semi-liberté.

Dans le cadre de ce partenariat avec le Ministère de la Justice, la Ville de Toulon et TPM ont injecté dès 2009 1,6 million € pour permettre la réalisation de ce projet d’extension du Palais de Justice sur la parcelle de 6000 m2 de l’ancienne prison.

Nous avions ensuite dû affronter un nombre de péripéties au fil des années, et notamment en octobre 2012 quand l’État a envisagé de revendre ce foncier à un promoteur immobilier. J’avais alors dû signifier à la Ministre de la Justice, Christiane Taubira, mon refus le plus total et lui avais rappelé l’impérative nécessité de mener à bien le projet de Cité Judiciaire, surtout après les moyens mobilisés par les collectivités territoriales.

4 ans plus tard en novembre 2016, la SOVAFIM (société publique de valorisation foncière et immobilière) avait à nouveau tenté de vendre cette emprise, j’avais alors dû une nouvelle fois faire part de mon refus et rappeler la destination exclusive de ces lieux, cette fois auprès du Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, qui nous avait entendus.

L’histoire nous rappelle donc qu’il était important dans ce dossier de rester déterminés. C’est d’ailleurs cette détermination qui a été la nôtre tout au long de ces années qui porte aujourd’hui ses fruits.

C’est une nouvelle étape décisive qui est franchie aujourd’hui avec la présentation du projet architectural retenu pour la future Cité Judiciaire de notre belle Ville de Toulon, que nous attendons tous, magistrats, avocats, personnels de la justice ou justiciables, depuis tant d’années.

A l’issue d’un concours lancé par l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice (APIJ) c’est le projet proposé par le cabinet d’architectes franco-japonnais Moreau Kusunoki qui a été retenu.

Situé à la jonction de la rue Robert Guillemard, de l’avenue Winston Churchill et de la rue Jean Jaurès, ce projet permettra de regrouper en un seul lieu l’ensemble des juridictions jusqu’alors dispersées : le tribunal judiciaire, le conseil de prud’hommes et le tribunal de commerce.

Il garantira à la fin de l’année 2027 un meilleur accueil pour le justiciable et de meilleures conditions de travail pour les magistrats, fonctionnaires de greffe et auxiliaires de justice sur plus de 9000 m2 avec 350 postes de travail, 12 salles d’audience publique et 21 salles d’audience de cabinet.

Après les études de conception et le lancement des appels d’offres, les travaux débuteront à l’horizon 2025 pour une livraison 2 ans plus tard. Naturellement nous resterons à l’écoute et aux côtés des services de la Justice tout au long des travaux pour que ceux-ci affectent à minima le fonctionnement de la justice en mettant notamment à leur disposition le terrain nécessaire à la mise en place de structures provisoires.

Ce projet architectural comprend à la fois la réhabilitation de l’actuel Palais de Justice, bâtiment à valeur patrimoniale dont la façade historique sera conservée et rénovée, ainsi qu’une extension neuve, qui permettront une répartition optimale des espaces et une bonne organisation des flux.

L’extension s’organise sous forme de trois volumes principaux implantés en peigne vis-à-vis du Palais de Justice tel que nous le connaissons actuellement, dont une partie, la plus dégradée et la moins qualitative d’un point de vue architectural et patrimonial, sera démolie.

Le parti pris architectural se veut sobre et efficace tout en exprimant subtilement la charge symbolique de l’autorité et du pouvoir de la justice. Les trois bâtiments d’extension sont reliés au Palais de Justice actuel par l’intermédiaire d’une généreuse salle des pas perdus, guidant le parcours du justiciable.

Entre les trois bâtiments, deux patios, lieux de respiration, contribueront, par leur lumière naturelle, à créer des ambiances apaisées pour les espaces intérieurs du Palais de Justice.

Cette Cité Judiciaire reliera notre centre-ancien à l’entrée ouest de Toulon, renforçant ainsi la lisibilité de l’institution judiciaire en cœur de ville. À l’image d’un tribunal accessible et ouvert sur la ville, la salle des pas perdus conçue pour la circulation comme pour l’attente, fonctionnera comme un ensemble de rues intérieures.

Le nouveau Palais de Justice bénéficiera d’apports de lumière naturelle par ses percements et les deux patios intérieurs végétalisés, témoignant du soin apporté aux conditions d’accueil et traduisant ainsi avec justesse l’image d’une justice sereine et transparente.

Située dans le prolongement de notre Jardin Alexandre 1er et bordée par la place Léon Blum et l’allée Courbet, la nouvelle Cité Judiciaire occupera, une place stratégique dans ce secteur de notre ville.

Par ailleurs, le nouveau Palais de Justice sera caractérisé par une exigence écologique notamment avec un concept d’approvisionnement énergétique basé principalement sur des énergies renouvelables et de récupération avec notamment l’utilisation de la géothermie pour le chauffage et le rafraîchissement mais aussi l’installation de panneaux photovoltaïques en toiture, et la maîtrise des apports solaires pour un confort thermique optimisé en toute saison.

Avec cette nouvelle Cité Judiciaire, ce bâtiment remarquable de notre patrimoine toulonnais va ainsi être réhabilité, agrandi et mis en valeur, et participera à la transformation de notre ville, dans le respect de son histoire.

Actualités 

Actualités

Peinture, design et architecture d’intérieur, street art, patrimoine : les expos en cours et à venir à voir tout l’été dan

Du 20 au 27 août, les 300 meilleurs pistards du pays vont s’affronter sur l’anneau de Costebelle à Hyères, à l’occasion de

Du 20 au 27 août, le Vélodrome TPM accueillera les Championnats de France de cyclisme sur piste Elite et Avenir.

La Métropole TPM vous donne rendez-vous les 10 et 11 septembre pour la Fête des Salins, de 10h à 18h, au Salin des Pesquie

Durant tout l'été, l'accès aux massifs forestiers du Var est réglementé et à certains moments, il peut être inte