facebook

 
Conseil métropolitain

Comptes de gestion et compte administratif voté à l’unanimité

Les comptes de gestion et des comptes administratifs pour l’exercice 2021 ont été votés ce mardi 28 juin à l’occasion du conseil métropolitain. Malgré une année éprouvante marquée par la crise sanitaire, la gestion rigoureuse de l’ensemble des services a permis de préserver la bonne santé financière de TPM et l’économie métropolitaine enregistre même un taux de croissance de 7 %.

Le mardi 28 juin 2022, à l’occasion du conseil métropolitain, l’assemblée délibérante de TPM a voté à l’unanimité le compte de gestion, puis le compte administratif de la Métropole.

 

  • A savoir que le Compte Administratif de l’exercice 2021 présente un excédent de fonctionnement de 29 912 814 € et un déficit de la section d’investissement de 14 811 045 € soit un solde positif total de 15 101 768 €, conformes à ceux du Compte de Gestion du Comptable.
  • A l’excédent de fonctionnement 2021, il convient d’ajouter le résultat excédentaire de 2020 affecté au fonctionnement soit 15 467 945 €, ce qui donne un résultat cumulé positif de fonctionnement de 45 380 759 €.
  • Au déficit d’investissement de 2021, il convient d’ajouter le résultat d’investissement reporté déficitaire de 2020 de 6 973 252 € ce qui donne un déficit cumulé total de –21 784 297 € pour la section  largement couvert par les bons résultats de fonctionnement de 45 380 759 €.

TPM résiste à la crise

2021 après 2020 a de nouveau été une année éprouvante marquée par la crise sanitaire que notre collectivité comme d’ailleurs l’ensemble des collectivités ont eu à supporter. Informe le président de TPM Hubert Falco

La prise en charge de dépenses exceptionnelles, à cause de la crise COVID, a en effet été de 5 M€ et les pertes de recettes s’élèvent 9 M€. Au total, 14 M€ ont été supportés par la collectivité. 

Toutefois, malgré cette activité très instable, grâce à l’attractivité du territoire l’économie métropolitaine a su résister à la crise, avec un taux de croissance de 7%.

Une gestion rigoureuse de l’ensemble des services de la Métropole nous a permis après ces deux années de difficulté de préserver une bonne santé financière dégageant un autofinancement (épargne) identique à celui de 2019. Ajoute de président.

Une épargne importante et une dette stabilisée malgré la crise

L’épargne brute (différence entre les recettes et les dépenses réelles de fonctionnement) est en net recul en 2020 avec la crise COVID (39,5 M€), se situe en 2021 à 55,4 M€.

La dette, quant à elle, a légèrement réduit (à périmètre constant) de 1,5M €. Elle est aujourd’hui de 244,3 M€ alors qu’elle était de 245,8 M€ en 2020. La capacité de désendettement se situe à 4,8 ans. A savoir que le seuil d’alerte pour les collectivités est fixé à 12 ans.

Des 22 métropoles françaises, TPM est la moins endettée. Rappelle Hubert Falco.

La dette par habitant est en effet de 924 € par habitant, alors que la moyenne nationale est de 1507 €. L’encours d’emprunt est de 268 M€ au 31 décembre 2021 comprenant la reprise des emprunts de 24 M€ des budgets annexes ZAE (la dette des budgets des ZAE a été intégrée à hauteur de 24 M€.)

Des dépenses d’équipement et des investissements importants maintenus

Tous budgets confondus, les dépenses d’équipement de la Métropole s’élèvent à 205 M€.

Il faut rester prudent car la guerre en Europe risque de perturber grandement notre reprise économique, nos dépenses d’énergie. Le coût des matières premières risquent aussi d’affaiblir la reprise économique. Explique le président

Malgré ces contraintes et dans ces conditions, l’investissement a été maintenu en 2021 à hauteur de 130 M€ par an sur l’ensemble des communes du territoire. La Métropole doit en effet être un facteur de développement et d’équipement.  

L’investissement, le développement et l’équipement demeurent les priorités pour notre territoire et ses douze communes. C’est ce qui nous a permis de présenter un budget 2022 avec des bases solides. Poursuit le président.

Attractivité du territoire et confiance des investisseurs privés

La Métropole TPM dégage une dépense d’équipement par habitant de 289 € (la moyenne nationale est de 199 €). Cet objectif est atteint uniquement grâce à l’aide des partenaires de la Métropole : l’Etat, la Région et le Département mais aussi et surtout l’attractivité des douze communes de TPM qui suscite la confiance des investisseurs privés.

En 10 ans, lorsque TPM a investi près d’un milliard d’euros, le privé a abondé de près de 3 milliards.

C’est grâce à l’effort collectif ! Rappelle Hubert Falco. Ainsi, si l’avenir demeure incertain, les bons résultats financiers de 2021 dus à un effort collectif de l’ensemble des communes de la Métropole, mais aussi de l’ensemble de nos agents métropolitains, sont un encouragement malgré une crise sans précédent qui nous a aussi fortement affectés.

Actualités 

Actualités

Peinture, design et architecture d’intérieur, street art, patrimoine : les expos en cours et à venir à voir tout l’été dan

Du 20 au 27 août, les 300 meilleurs pistards du pays vont s’affronter sur l’anneau de Costebelle à Hyères, à l’occasion de

Du 20 au 27 août, le Vélodrome TPM accueillera les Championnats de France de cyclisme sur piste Elite et Avenir.

La Métropole TPM vous donne rendez-vous les 10 et 11 septembre pour la Fête des Salins, de 10h à 18h, au Salin des Pesquie

Durant tout l'été, l'accès aux massifs forestiers du Var est réglementé et à certains moments, il peut être inte