facebook

 
Hyères

Aquarenova : un projet innovant pour restaurer la ressource en eau

Parallèlement à un programme de maîtrise des consommations, TPM et la ville d’Hyères développent avec le délégataire, SUEZ, un important projet de restauration de la ressource naturelle en eau potable. L’opération, menée depuis 2015 sur la commune, a pour objectif de lutter efficacement contre l’intrusion saline, c’est-à dire, l’infiltration de l'eau de mer dans les nappes d'eau souterraine prélevées, les rendant impropres à la consommation. Un phénomène qui s’accroit avec la sécheresse, les prélèvements excessifs ou encore la montée du niveau de la mer.

La Métropole TPM et la ville d’Hyères avec le délégataire SUEZ, développent Aqua Renova, un important programme de réhabilitation et de restauration des nappes d’eau souterraines exposées aux intrusions salines. En protégeant la ressource, le dispositif vise à redonner à Hyères plus d'autonomie en eau.

La nappe alluviale littoral du Bas-Gapeau constitue, en effet, la ressource en eau potable principale de la ville d'Hyères. De 2003 à 2011 de forts déficits de pluie et les prélèvements d’eau douce dans la nappe pour les usages agricoles et eau potable ont entrainé une remontée du biseau salé, induisant une salinisation des terres et des eaux prélevées. Pour faire simple, lorsque les prélèvements d’eau douce sont trop importants par rapport à l’alimentation de la nappe, l’eau salée remonte dans les terres jusqu’à atteindre les captages d’eau potable. C’est cette manifestation qui a été à l’origine de l’arrêt des puits du “Père Eternel” à Hyères entre 2006 et 2010. 

Réalimenter la nappe

Pour lutter contre ce phénomène, un dispositif de protection de la ressource en eau potable est exploité depuis 2015 sur la commune d'Hyères par le délégataire SUEZ. Cette solution permet de sécuriser la production d’eau potable en agissant sur les causes plutôt que les conséquences.

Coupes schématique présentant le mécanisme de réalimentation de la nappe Bas-Gapeau pour repousser l'eau salée

Comment ça marche

Le principe consiste à augmenter l’alimentation de la nappe du Bas-Gapeau, par l’intermédiaire d’un bassin d’infiltration d’eau douce situé entre la mer et les forages. Le dispositif permet de stocker de l’eau douce en période hivernale dans la nappe (entre novembre et avril), période pendant laquelle la ressource est en excédent. La nappe exploitée est ainsi protégée contre les remontées d’eau salée sur le reste de l’année (entre mai et octobre) car les prélèvements n’interviennent qu’en déstockage des apports hivernaux.

Le principe du dispositif - Pompage et infiltration en période hivernale (novembre-avril)

Dispositifs de surveillance et de contrôle 

Plusieurs dispositifs de surveillance et de contrôle de type Sirène sont prévus pour garantir un fonctionnement optimal et sans risque du projet. Il s’agit de :

  • dispositifs destinés à la surveillance quantitative (débits entrants, débits réservés, piézométrie) afin de maintenir les débits réservés dans le Roubaud, et de maîtriser les impacts sur la nappe du Bas-Gapeau ;
  • dispositifs destinés à la surveillance qualitative (qualité des eaux de surface, qualité des eaux souterraines), dans le but de prévenir une éventuelle pollution de l’eau prélevée et donc éviter une propagation de la pollution aux bassins via le projet et de garantir la non contamination des captages dits du “Père Eternel”. La station Sirène Roubaud analyse en permanence 12 paramètres au niveau de la prise d’eau (hydrocarbures, turbidité, pH, conductivité, absorbance UV, oxygène dissous, ammonium, nitrates, potassium, chlorures, température, Potentiel RedOx), et coupe la réalimentation en cas d’anomalie.

Objectif atteint

L’objectif était d’atteindre un pourcentage d’autonomie en eau potable de 88 % pour la ville en 2016, en dehors des achats d’eau incompressibles (usages techniques, quartiers isolés…). Le projet a démontré son efficacité, puisqu’en à ce jour la commune a retrouvé une autonomie de 90%. Dans un contexte climatique en évolution où les épisodes de sécheresse sont de plus en plus fréquents, ce dispositif permet d’envisager le futur plus sereinement.

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

La Métropole Toulon Provence Méditerranée vous informe que les pôles environnementaux (déchèteries) de Six-Fours-les-Plage

Avec l'arrivée de l'été, la Métropole TPM et son réseau Mistral s'adaptent à vos besoins pour que vous puis

Le dimanche 14 juillet, le réseau mistral s'organise pour plus de mobilité autour des festivités!

Les vacances d’été débutent : touristes, voyageurs, visiteurs, sont empressés de découvrir les merveilles du territoire.

Fermé depuis 2011 pour des raisons de sécurité, le sentier du littoral entre la plage de la Garonne et les Bonnettes au Pr